Rétribution

La rédemption ou la mort!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les hurlements des morts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Assast
Capitaine
avatar

Messages : 1885
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 22

MessageSujet: Les hurlements des morts   Sam 23 Juin - 23:29

Nuit du douzième jour du sixième mois de l'an trente-deux.

Le vent battait les vitres sales de la petite maison, les marécages grondaient littéralement sous la tempête. Quelques centaines de mètres plus loin, sur la route, deux hommes, des chasseurs, habitués de la région, marchaient à vive allure vers la tour de garde, gênés par les bourrasques, ils ne disaient rien. Mais des bruits furtifs, presque imperceptibles, couvert par le mugissement du vent, parcouraient les buissons et les taillis alentours, des grognements parfois, retentissaient dans les marais, avant de s'éteindre. Un chasseur glissa sur une branche morte, et s'affala, hurlant de douleur, la cheville foulée. Son ami accouru et le souleva, le prenant sur son épaule, et donc ralentit, claudiqua vers la tour. Mais des formes sombres encerclèrent les deux hommes, des formes rugissantes, effrayantes, inquiétantes. Elles s'avancèrent, lentement, vers les chasseurs terrifiés, le premier, le blessé, hurla de terreur, et, lâché par son ami, retomba mollement au sol, tentant de se relever par tout les moyens. L'autre arma son fusil et un coup de feu retentit, abattant une des formes, qui perdit un membre, arraché par la chevrotine, le chasseur arma le second chien, et tira de nouveau, broyant le crâne d'une des créatures. Mais leur nombre augmentait encore, encore, le chasseur au fusil fût attrapé, entraîné dans la masse, et dévoré. Le blessé aperçu avec horreur la mort de son camarade et ami, et vît aussi le visage des apparitions, c'était des cadavres, des cadavres déformés, noyés, les disparus des marais, soldats, marchands, voyageurs, marins, bandits.. tous étaient morts, en état de décomposition, bavants et hurlants. Il regarda la tour qui brillait au loin, et il pensa aux gardes qui pourraient l'aider, alors il hurla, il hurla comme il n'avait jamais hurlé, mais jamais personne ne vînt, son cri se perdit dans la nuit, noyé dans le vent et la pluie, personne ne l'entendit mourir.
Dans les marais sombres du nord d'Aprefange, dans une petite maison des marais, une famille horrifié, observe à travers ses vitres un spectacle terrifiant.
Les morts marchent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://retribution.forum-pro.fr
Assast
Capitaine
avatar

Messages : 1885
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Les hurlements des morts   Dim 24 Juin - 22:52

Nuit du vingtième jour du sixième mois de l'an trente-deux

Le feu crépitait dans la petite clairière dites "du pendu", six compagnons, assemblés autours du foyer ardent discutaient gaillardement. Les évènements de la semaine passée ne les effrayaient nullement, et aucun d'eux ne croyait à ce genre de bêtises. Le roi liche étant mort, aucune créature non-morte ne serait à même de lever le pied disait-ils.
L'un d'eux, alors, se leva, et se dirigea vers un arbre mort, afin d'uriner, dans les marais, il entendit nettement des grognements inquiétant, et distingua même une ombre qui courrait à grande vitesse, il tira son épée, et s'avança, confiant, sans prendre le temps d'aller chercher ses camarades.
Autours du feu, quelques minutes plus tard, il ne revenait toujours pas, et on s'inquiétait, alors deux hommes prirent leurs arcs, leurs armes, et se mirent en route, l'appelant à tue tête.
Fatal erreur, ils disparurent comme le premier.
Dans le campement, on commençait à s'inquiéter, d'autant que ceux qui avaient disparus étaient de vieux briscards, habitués de ces marais et des créatures qui le peuplent. Après une heure d'attente, ils prirent la décision de rejoindre la route, mais un hurlement terrifiant déchira la nuit. Le voile de la réalité se fissura quand une ombre noire surgit au milieu des trois, et emporta une femme, puis un homme, laissant seule la dernière chasseresse.
Affolée, elle se mit à courir, elle couru comme jamais elle ne l'avait fait auparavant.
Quand enfin elle aperçut la route, elle trébucha sur une racine, s'écrasant dans la boue noire des marais. Avant d'être emportée à son tour, elle pût voir une charrette, conduit par un vieillard, passer sur la route. Elle hurla, mais il ne la vit pas, et son cri, comme celui du chasseur avant, se perdit dans les ténèbres.
La chasse commence.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://retribution.forum-pro.fr
Assast
Capitaine
avatar

Messages : 1885
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Les hurlements des morts   Jeu 12 Juil - 19:46

Nuit du deuxième jour du septième mois de l'an trente-deux

Dans une pièce sombre, une grande salle de château, poussiéreuse, dans laquelle aucune lueur ne filtre, mis à part un léger rayon de lune, se tient, sur une grande chaise de bois, un homme, il porte une capuche, et son visage n'est pas visible, sa tenue semble faite d'un ignoble cuir humain.
Il sirote une coupe d'un liquide sombre, sans bruits.
Mais il se lève soudain, il parle, il parle seul, aucun être apparent n'est entré dans la pièce.
"Oui, oui, ils sont là.. ce sera fait.., bien maître"
L'homme prit alors une série d'escaliers, les dévalas, et pris la direction de son laboratoire, en son sein, il ouvrit une cage, et donna ordre à la chose qui l'habitait d'aller "chercher les invités"
L'homme se frotta les mains, il s'empara de ses haches, et se dirigea vers la cour, il fallait être poli avec les invités. Ils doivent trembler devant les horreurs du château.
La peur vous tient.

[/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://retribution.forum-pro.fr
Assast
Capitaine
avatar

Messages : 1885
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Les hurlements des morts   Dim 11 Nov - 12:59

Nuit du dixième jour du onzième mois de l'an trente-deux.

Il y a nombre d'épisodes que nous n'avons pas mentionnés, nombre de nouvelles terrifiantes qui n'ont pas été cités. Mais la peur se manifeste sous toutes les formes n'est ce pas?
Loin des marécages, en Norfendre, dans les goulets des murmures, une force sombre se manifesta il y a peu. Plongeant dans le gouffre avec une poignée de sujets corrompu, l'apparition s'empara d'une grotte, et s'employa à y bâtir son royaume.
Les quelques personnes qui s'y aventurèrent ne revinrent pas, et on dit entendre dans ces goulets les chuchotements des fous apeurés qui cherchent ne vain la sortie.
Dans la grotte et par delà, d'obscures salles façonnées il y a une éternité par les serviteurs des très anciens.
Mais même la terreur peut-être vaincu, et quand des hommes et femmes déterminés se mirent en chemin pour abattre la force, ils avaient avec eu la force de leurs convictions.
Bien que cette conviction vacilla en affrontant les horreurs que contenaient les salles, ils tinrent bon, et se retrouvèrent bientôt devant la force, l'ombre, le grand rêveur comme il aimait à se désigner.
Cependant, son arrogance et sa puissance prirent bien fin ce soir là.
Les mercenaires ce soir là, affrontèrent la peur elle même, et la battirent.
Mais la peur existe toujours dans le coeur des hommes.
Alors en Norfendre quand le soleil décline sur le goulet des murmures, on peut parfois entendre les gémissements des horreurs agonisantes à jamais...



Fin


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://retribution.forum-pro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les hurlements des morts   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les hurlements des morts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2010-11: [LIGUE] Le Monument aux Morts
» Rumeurs : morts inexpliquées dans les royaumes humains.
» Naxx(la)ramas, seul les morts rejoindront leur tombe.
» La terre des morts
» Le livre des morts [récit à lire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rétribution :: Le campement :: Le feu de camp :: Événements-
Sauter vers: