Rétribution

Guilde RP sur Kirin Tor - World of Warcraft
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Bourreau de Strahnbrande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Regdar Andhun
Visiteur
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 18/06/2017

MessageSujet: Le Bourreau de Strahnbrande   Ven 11 Aoû - 20:25



Des bribes de souvenirs, lointains. Voilées dans les brumes du passé. Il était un autre homme, à présent. Le fardeau de son ancienne existence ne pesait plus trop sur ses larges épaules. Mais il suffisait parfois d’une étincelle pour raviver les feux du vice et de la barbarie. Car il se souvenait, et se souviendrait toujours. Et rien ne change jamais vraiment.

[…]

L’humidité des cachots.
La chaleur moite de la salle d’interrogatoire. Une lumière tamisée qui éclaire tout juste l'obscurité ambiante, comme pour garantir un équilibre entre la peur des ténèbres et la crainte de ce qui va défiler sous les yeux fiévreux du supplicié. Prostré sur une chaise en métal des plus inconfortables, les poignets entravés par des chaînes rouillées, dont les recoins affutés pénètrent impitoyablement la peau. Les rats qui viennent attaquer les chevilles sans défense, faisant un festin de ces orteils sales et crochus. Un sac en toile de jute couvrant son visage, obstruant une respiration qui se voudrait pourtant haletante sous le coup de l’appréhension.

Mais ce n’est qu’un avant-goût. Rien que les devants d’une scène où va se jouer une pièce macabre. Quelqu’un dans son dos retire le sac de toile, puis quitte la pièce. Le torturé pense être laissé seul. Il se trompe. Lourdement.

Enfin, d'un pan de mur en forme d'alcôve, se détache une silhouette de la pénombre. Massive, impressionnante, presque surnaturelle. L’impitoyable tourmenteur. Le Bourreau de Strahnbrand. L’ombre qu’il projette semble envahir le torturé, le couvrant d’une noirceur que même la flamme vacillante des chandelles ne peut décemment éclairer. Un masque de fer couvre le bas de son visage tandis que le haut reste impassible. Seuls ses yeux sont visibles, et ils observent le prisonnier sans ciller. Des yeux rougis, aussi éteints que ceux d’un cadavre. Pourtant, et le paradoxe est infiniment cruel, ces mêmes yeux semblent animés d’une détermination sans faille. Rien ne retiendra ses coups. Même si la tâche devient abominable, l’acte innommable, la souffrance insupportable. Il est né pour ça, héritier d’une dynastie de tortionnaires. Un tortureur de métier.

Tous les moyens sont bons pour obtenir un aveu. Et le Tourmenteur jouit d’une liberté effrayante pour parvenir à ses fins. L’aveu règle tout. Parfois, certains patients s’avèrent plus coriaces que prévu. Mais ce serait une erreur de sous-estimer le Tourmenteur en le réduisant à sa façade lourde et primitive. Car par-delà cette apparence rustaude se cache un esprit ingénieux en la matière, bercé par une imagination fertile et une abnégation qui frôle régulièrement le zèle.

D’abord le feu, puis la corde, ensuite l’eau. Si cela ne suffit pas, il reste au Tourmenteur toute une palette d’instruments peu orthodoxes. Mille façons d’infliger le châtiment. Résistez tant que vous voudrez, vous ne seriez qu'un défi de plus pour lui à relever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Bourreau de Strahnbrande
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le bourreau des coeurs
» Bourreau d'état
» Un druchii apprenti bourreau .
» Du rôle du Geôlier et Bourreau
» Successeur en tant que bourreau (Xeres)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rétribution :: Le campement :: Le feu de camp :: Histoires-
Sauter vers: