Rétribution

Guilde RP sur Kirin Tor - World of Warcraft
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Fou et l'Archimage

Aller en bas 
AuteurMessage
William Bexley
Mercenaire
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 12/07/2017

MessageSujet: Le Fou et l'Archimage   Sam 23 Sep - 13:27

Citation :
Ses bottes s'enfonçaient dans la terre spongieuse, pas après pas, produisant un bruit caractéristique à chaque fois que la semelle quittait l'herbe pour avancer de nouveau.
La pluie avait cessé de s'abattre depuis une courte demi-heure. Lui avançait entre les gigantesques conifères qui caractérisaient la région. La démarche cadencée, militaire, chaque pas traduisant encore un peu mieux sa détermination. Son assurance.

Cependant, si ses pas étaient rapides et rythmés, son regard était plus hasardeux, vagabondant de tronc en tronc, de buissons en crevasses. Chaque cachette, chaque recoin était passé au crible. La région fut belle il y a des années. Elle l'était toujours, d'un certain point de vue, le clair de lune venant renforcer l'apparence typique des bois alentour, donnant à l'environnement un aspect figé dans le temps que la quiétude surnaturelle des lieux ne faisait que renforcer.

Mais il n'était pas ici pour admirer le paysage. Sa proie était dans les parages. Sa cible. D'autres avaient déjà échoués à l'arrêter, des personnes de confiance. Compétentes. Il en savait quelque chose, il connaissait bien ces gens. Des mages de bataille, la crème de ce que formait le Kirin Tor en la matière. Sur trois, un seul était revenu, téléporté de justesse par son équipier, dans un sale état.

Cet échec en avait surpris plus d'un. Aussi il avait décidé de prendre les choses en main lui-même. Contre l'avis de beaucoup, mais il n'en avait cure. Lui n'échouerait pas. Il n'était pas un simple mage de guerre, il était..

« Un archimage. »

La voix avait retenti dans son dos. Il fit volte-face d'un mouvement fluide et rapide, une main se portant à la lame placée à sa ceinture, alors que la seconde vibrait déjà d'une énergie bleue vive.

« Je ne pensais pas que vous viendriez si gentiment vous faire tuer, un à un. »

Il se tenait devant lui, distant d'une vingtaine de mètres. Un homme d'âge avancé, plus âgé que lui d'une décennie environ. Portant une armure de cuir noire épousant une musculature sèche, il avait un visage sombre, fermé, encadré par une chevelure noire comme le charbon, tombant de manière désordonnée le long de ses traits.
Son expression était figée, mais son regard trahissait une colère nerveuse. De même que les tremblements secs agitant ses mains serrant des dagues. C'était donc ce vieil homme agité et médiocrement équipé qui avait abattu deux de ses hommes et neutralisé un troisième. Curieux.

« Vous dévoiler ainsi pour lancer quelques phrases à l'impact douteux est tactiquement lamentable, j'imagine que vous en êtes conscient, lança-t-il finalement à son futur adversaire, sur un ton sec, mais calme.

Venir ici seul était une tactique brillante de votre part, peut-être ? Rétorqua l'assassin avec un rire sarcastique bref.

Je n'ai pas besoin de tactique brillante. Pas pour vous. »

Cette dernière phrase sonnait comme une sentence et pour cause l'archimage n'attendit pas de réponse. Balançant sa main gauche vers l'avant tout en déclamant les mots de pouvoirs appropriés avec force et vélocité.
Les arcanes vibrèrent au creux du poing de celui qui les invoquait et en une fraction de seconde le sortilège était complet. Les eaux présentes dans l'air et dans la terre s'animèrent, filant vers le vieil homme tout en se solidifiant. L'instant suivant un bloc de glace parfaitement sphérique se tenait en lieu de place et l'individu, flottant dans les airs paisiblement.
Le lanceur de sort ramena sa main vers lui, mais ne s'en tint pas à ce sortilège. Il scrutait les bois aux alentours du glaçon.
Le fugitif avait mis en échec trois hommes plus que compétents en deux jours et visiblement sans souffrir de la moindre blessure. Un tour aussi simple ne suffirait pas à le capturer. Mais à le faire se déplacer sans aucun doute.
Rapidement, il vit ce qu'il cherchait. Une silhouette filant d'un tronc à l'autre, cavalant dans l'herbe en décrivant un arc de cercle autour de lui. En un instant, l'archimage convoquait de nouveau les mêmes énergies.
La puissance qu'il pouvait canaliser était loin d'être négligeable et c'est une volée de projectiles incendiaires qui filèrent vers sa cible à son commandement. Les troncs furent pulvérisés par dizaines, la terre calcinée au fil des projectiles ardents laissant l'herbe incendiée dans leur sillage, traçant l'équivalent des rayons d'un quart de cercle autour du mage.
Aucun ne toucha. Ce type d'attaque n'était de toutes manières pas adaptée à une cible unique en mouvement. Mais maintenant qu'il s'interrompait, son adversaire allait sans doute penser qu'il avait épuisé ses énergies.

Cela ne manqua pas. A peine eut-il fait cesser son bombardement incendiaire qu'il aperçut sa cible bifurquer droit dans sa direction. Il ne s'agissait plus d'un homme mais d'un worgen, véloce au possible, comme les rapports l'indiquaient.
Il filait droit vers lui, menace évidente, mais l'archimage ne paniquait pas. Patientant calmement, jusqu'à ce que l'assassin ne soit plus qu'à une quinzaine de mètres. Il rassembla alors une nouvelle fois ses énergies, formant en quelques mots un cône de flammes digne d'un véritable dragon.
Il vit sa cible disparaître dans les flammes. Puis entendit un cliquetis caractéristique dans son dos.

Faisant de nouveau volte-face tout en interrompant son sortilège précédent, il eut tout juste le temps de discerner le worgen, sortant ses ombres, une dague plongeant déjà droit vers lui.
Un maître des ombres. C'était à prévoir. Et rapide qui plus est, très rapide. Mais pas suffisamment.
La dague percuta un champ de force arcanique créé à la hâte. Certainement pas un très bien construit, mais bien assez puissant pour bloquer une dague.

L'assassin lui lança un regard courroucé, des ondulations le long de la barrière de mana s'étalant depuis l'endroit où sa dague tentait encore de s'y enfoncer. Puis il leva sa seconde main, reprenant ses appuis. Il tourna sur lui-même, projetant dans le même mouvement un couteau de lancer vers l'archimage.
Il était impensable qu'une arme si simple passe le bouclier. L'arcaniste ne savait et l'assassin le savait sans doute aussi. Pourtant, il l'avait lancée. Cela ne pouvait être sans raison.
Alors que la lame approchait, l'archimage discerna une aura anormale en émanant. Et il comprit. Mais trop tard, l'impensable se produisit et l'arme de jet enchantée traversa l'arcane protectrice comme si elle n'existait pas, avant d'aller se planter dans l'armure aux couleurs du Kirin Tor, pénétrant l'épaule sur plusieurs millimètres.

C'était astucieux, mais une blessure si bénigne ne suffirait pas. Une quatrième fois, il incanta, convoquant la puissance qui était la sienne.

Ou du moins il essaya, son appel se perdant dans le vide, son écho résonnant dans l'esprit du mage sans que rien ne se produise.

Une telle chose perturberait n'importe quel lanceur de sort. Se voir totalement coupé de ses pouvoirs d'un seul coup. Mais l'archimage s'y attendait, en quelques sortes. Le mage de bataille survivant lui avait fait un rapport. Rapport qui manquait certes de détails, mais suffisant.
Il savait ce qui suivait.

A cette distance l'arcaniste pouvait discerner les stries noires courant sur les parties de la peau de son adversaire qu'il pouvait apercevoir. Pulsant d'énergie malsaine, l'individu en était gorgé. Cela expliquait sans aucun doute sa vitesse, mais aussi sa force.
Le worgen une épée courte, sa dague toujours fermement tenue en main droite, puis plongea sur l'arcaniste alors que les restes de sa barrière arcanique se volatilisaient.
Privé de ses pouvoirs, à une distance si proche, l'archimage comprenait comment ses hommes s'étaient faits tués.

Mais il avait encore un atout dans sa manche. La main toujours posée sur la garde de sa lame, il dégaina enfin et dévia d'un geste vif la première attaque du worgen.
La deuxième ne tarda pas et l'arcaniste la bloqua également. Puis la suivante, avant d'éviter la quatrième en se fendant sur le coté. Le worgen était surpris, mais ne relâcha pas la pression, bien au contraire.
Plusieurs passes d'armes suivirent, la force et la vitesse de l'assassin étaient surnaturelles, mais sa technicité médiocre. L'homme, lui, s'était entrainé au maniement de l'épée depuis son plus jeune âge. Bien incapable de prendre l'ascendant dans le duel, il pouvait malgré tout enchainer feintes, parades élaborées et autres prouesses techniques. Gagner du temps.

Un temps qui se faisait long. Vingt secondes maintenant. Le worgen le forçait à reculer et finalement son pied droit ne trouva pas l'appui qu'il cherchait. La parade suivante fut plus approximative et la lame du worgen vint le désarmer, tout en traçant un sillon sanglant le long de son avant-bras.

La dague de l'assassin filait droit vers son coeur. L'archimage cru un instant que tout était terminé. Mais il avait gagné suffisamment des précieuses secondes.
La puissance des arcanes revint finalement jaillir, imprégnant son être. La sensation enivrante couplée à un instinct de survie des plus primaires le firent réagir immédiatement. Envoyant au feu toute stratégie et tout désir de capturer sa cible vivante, il se concentra sur une seule et unique idée : balayer son agresseur loin de lui.

L'énergie tourbillonna autour de lui avant d'éclater, arrachant terre, poussière et végétation sur dix mètres de rayon. L'assassin ne fut pas épargné, balayé comme un vulgaire jouet sur une trentaine de mètres, avant de finalement rouler au sol sur une distance supplémentaire.
Redevenu humain, il n'était cependant pas mort, l'énergie sombre infusant son corps lui permettait de déjà commencer à se relever. Mais trop tard. Des filaments lumineux venaient déjà saisir ses chevilles, puis l'arracher du sol, le ramenant vers l'archimage alors qu'il se débattait.

Faisant appel aux ombres, il réussi à se transporter au sol. Il se mit à courir, et un javelot glacial vint transpercer sa cuisse. Tombant, roulant, il fut de nouveau récupéré par les filaments bleutés.
Utilisant maintenant ses deux mains pour incanter, l'archimage transpirait littéralement l'énergie arcanique, des faisceaux bleutés nimbant son regard. Une vision qui en devenait presque terrifiante pour celui qui était redevenu la proie, traîné de force vers son bourreau par des fils énergétiques agrippés à ses mollets.
Il tenta de se dérober une nouvelle fois, mais une force invisible vint réunir ses mains dans son dos, alors que des fers d'énergie pure apparaissaient pour les immobiliser pour de bon. Il lutta, usant des forces qui lui restait. Mais c'était inutile. Il était pris. Capturé.

Il observa droit dans les yeux l'arcaniste qui le maintenait suspendu dans les airs devant lui d'une main. L'assassin avait senti la peur prendre son adversaire plus tôt,  mais ce n'était plus le cas maintenant. Il était en contrôle et il le savait.

« Vous êtes parcouru d'énergies plus ignobles encore que celles que vous prétendez combattre, lui lança l'arcaniste, son ton trahissant un dégout certain, avant que finalement il ne reprenne l'intonnation ferme et formelle habituelle. Nous allons vous purger de ce fiel. Puis je déciderais quoi faire de vous. »

Le vieil homme aurait voulu hurler, cracher tout le dégoût qu'il ressentait à l'encontre de son adversaire, mais il faiblissait.

« Vous êtes.. le mal. Lança-t-il dans un souffle, en lieu et place des phrases plus complexes qui lui venaient.

Je suis un archimage du Kirin Tor. Je suis au service de l'ordre et de la justice. Vous n'êtes qu'un nuisible semant le chaos dans votre folie aveugle. »

Le ton employé par l'arcaniste trahissait une confiance totale en ses principes et une fermeté absolue. Il ne laissa pas le temps au prisonnier de répliquer, levant la main en incantant brièvement.
Un flash violacé et une seconde plus tard et il ne restait que la dévastation causée par le bref affrontement. L'écho du bruit causé par la téléportation cédant de nouveau la place au silence, lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Fou et l'Archimage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [D&D4] Dramatis Personae, Scribe Fredraider
» Elwe - elfe- 54- archimage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rétribution :: Le campement :: Le feu de camp :: Histoires-
Sauter vers: