Rétribution

Guilde RP sur Kirin Tor - World of Warcraft
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Boucle Temporelle

Aller en bas 
AuteurMessage
Loon/Liryin
Vétéran
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 02/04/2016
Age : 23

MessageSujet: Boucle Temporelle   Lun 16 Oct - 1:41


Citation :
La jeune fille haute comme trois pommes fouillait de fond en comble le cabinet, attrapant chaque objet à porté de main,  les gadgets comme les antiquités, fossiles et autres trésors récupérés.

En moins de cinq minutes, la pièce était sans dessus-dessous tandis que la tête brune semblait s'amuser comme tout, son sourire s'étirant jusqu'à ses oreilles pendant que son regard empli de curiosité inspectait chaque chose qu'elle tenait entre ses dix doigts d'à peine quelques centimètres, déjà avide de connaissance.

<< Hé, papy ! Ton cabinet est vraiment génial ! Dis, qu'est-ce que c'est que ça ? >>

La gamine pointait un bidule avant de se tourner aussitôt vers un autre, sans attendre de réponses :

<< Et ça ? Oh et puis ça aussi ! En fait, je sais, dis-moi tout !>>

Le vieil homme se passait une main sur le visage alors qu'il avisait son élève avec un sourire à mi-chemin entre le désespoir et l'amusement. Finalement il s'approcha de l'enfant d'à peine six ans pour la prendre dans ses bras, et surtout afin d'empêcher qu'elle ne dérange plus de choses.

<< Je vais tout t'expliquer, Elisabeth. Mais d'abord calmes-toi, mmh ? Si tu n'es pas une petite fille sage, je ne pourrais rien t'apprendre.>>

Lisy tira aussitôt une petite moue, sa lèvre inférieure dépassant largement et ridiculeusement par rapport à la supérieure, la grimace crispait ses traits angéliques et enfantins en un visage de petit démon capricieux avant qu'elle ne prenne quelques secondes pour réfléchir et prendre une grande et profonde inspiration, opinant vivement de la tête à plusieurs reprises.

<< D'accord, mais c'est bien parce que je veux touuuuut savoir ! Tout ça, tous ces objets, toute l'histoire de notre monde ! Oh papy, je suis tellement curieuse, tu sais !>>

"Ah, ça. Je ne pense pas que ta curiosité ait une quelconque limite" Se dit-il avant de sourire simplement à la gamine.

Il s'asseya sur la chaise de son bureau, déposant l'enfant sur ses genoux avant d'ouvrir un gros livre poussiéreux qui était heureusement fourni d'un tas d'images. A chaque page, il expliquait ce qu'était le dessin, et entre autres, il s'agissait des différents outils que l'on pouvait utiliser dans son métier. "Barbant", c'est le mot que n'importe qui aurait utilisé pour évoquer ce livre, mais pas pour Elisabeth, oh non. La jeune fille avait les yeux qui pétillaient comme une constellation d'étoiles tandis que son sourire inébranlable était des plus rêveurs.

<< Papy ! Je serais définitivement une archéologue quand je serais grande ! Comme toi, j'irais explorer tooooout le monde, en entier !>>

Elle ouvrait en grand les bras comme pour désigner la grandeur du monde auquel elle faisait référence, riant de toute la joie de vivre et de l'innocence d'une enfant tout en se gavant de l'expression douce et souriante de son "papy" qu'elle semblait tant aimer.

<< Cheffe...? ... Cheeeeeffe ! ... CHEEEEEFFE ! Réveillez-vous, bon sang !>>

La jeune femme se réveilla en sursaut, le regard affolé venant explorer le contenu du petit abri, une tente, une couche sur laquelle elle se trouvait, une petite table pleine de paperasse, et surtout le type qui était en train de le secouer : un jeune homme d'à peine dix-huit ans à l'air encore enfantin, presque complètement imberbe, de grosses lunettes venant gâcher un regard bleuté comme les mers du Sud et une chevelure brune délaissée et en pagaille.

<< Hein, quoi ? Hé, arrête de me secouer ! C'est quoi ce bordel ?!

- Cheffe ! On l'a trouvé ! Venez vite !>>

Et il déguerpissait aussitôt, sans attendre une réponse, trop enthousiaste pour ça.

Elisabeth le regardait sortir en trombe, clignant des yeux à plusieurs reprises avant de se souvenir de son rêve, de cette petite Lisy qu'elle fût un jour et se mit à sourire bêtement en se passant une main sur le visage face à la similitude des deux personnages.

<< J'arrive, j'arrive.>>

Elle se levait, attrapant sa pistole qu'elle rangea dans l'étui à sa ceinture - Elle avait encore une fois dormi avec tous ses vêtements -, enfila ses bottes, puis sorti à sa suite, bombant un peu la poitrine pour se donner un minimum de contenance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Boucle Temporelle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rétribution :: Le campement :: Le feu de camp :: Histoires-
Sauter vers: