Rétribution

Guilde RP sur Kirin Tor - World of Warcraft
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 «D'or et de sinople»

Aller en bas 
AuteurMessage
Lyonne
Allié/Client
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 04/06/2017
Age : 22

MessageSujet: «D'or et de sinople»   Ven 10 Nov - 16:41

D'Or et de Sinople







«C'était difficile de leur dire qui j'étais, d'où je venais. Le faste de leur vêtements, leurs manière n'en disaient que trop sur leurs origines. J'en étais encore à l'aube de ma vie, brassée dans la foule grouillante de Boralus. Je n'avais pas la chance d'avoir connu Alma, pas encore. J'étais esseulée, sur une terre dans laquelle tout avait déjà été exploré, mais dont je ne connaissais paradoxalement rien. Si d'aventure j'avais su toute les bonnes choses qui m'y attendaient, je me serais efforcée de serrer les dents.

Une ombre pour une soeur, une arme pour un soldat. Dans l'or et le sinople de la Nation, par delà les tréfonds et les cieux.»


***


Lyonne s'avança, droite, sa chevelure brossée dressée en un chignon strict. Ses prunelles azuréennes se braquèrent sur l'officier en charge.

«De Paleseaux, de Valgris, de Montier, de Lazure, de Jeuniet, van Yerald et von Einsman avec moi»

Les sept camarades se rangeaient les uns à côté des autres, dans un mouvement coordonné et militaire. C'était un groupe solide, fait de personnes au fort caractère et aux ascendances nobiliaires. Et si Lyonne n'avait pas toujours était très populaire au sein de son régiment, elle avait su se montrer convaincante et indispensable à de nombreuses reprises. Le sergent les passa en revue un à un avant de clamer.

«Bien. Ici, c'est fini de se la couler douce. Ici, on bosse dur ou on retourne faire ses ronds de jambes à la cour des Portvaillant.

-Tout le monde n'a pas cette prétention Major, certains n'ont tout bonnement pas accès au coeur politique de la ville. Et d'autres sont issus de familles de pleutres. N'est-ce pas ?.» Le ton de Thiméas de Valgris avait toujours été amer. D'autant plus quand il visait Lyonne directement. La cadette ne répondit pas, stoïque et droite comme une pique, épiée comme une proie par le cadet qui s'improvisait prédateur. Mais bien vite, son petit sourire moqueur et son regard mauvais se muèrent en une expression de peur. L'officier avait avancé d'un pas, un pas ferme.

«Je pense que tu m'as pas bien entendu de Valgris. Ici, tu fermes ta gueule. Premier et dernier conseil de ma part, compris cadet ?»
Le cliquetis de son gorgerin de cuir clouté répondît pour lui.

«Bien, quoi qu'il arrive, vous aurez de quoi vous occuper niveau confrontion. Affrontement, toute technique non létale autorisée. Von Einsman, tu peux choisir ton adversaire.»

Lyonne n'avisa que l'officier en esquissant un petit sourire en coin avant de passer au crible toute sa silhouette. L'instructeur releva le regard de la jeune femme, paupières courbées par l'expression d'un sourire camouflé.

«Non Cadet, un de tes camarades.»

De Valgris soupirait et levait les yeux au ciel. Lyonne s'avança vers le terrain d'entraînement sans même lui accorder un regard. Et sa voix chaleureuse souffla un simple «Thiméas, à nous».


Dernière édition par Lyonne le Ven 26 Jan - 15:38, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyonne
Allié/Client
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 04/06/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: «D'or et de sinople»   Mar 28 Nov - 17:09

Viser la glotte, puis le ventre. Deux coups successifs tout droit sortis des ombres, l’entraînement du temple avait fini par payer, c'était un fait. Thiméas ripostait là où Lyonne disparaissait.

« Tu te caches derrière tes pouvoirs comme un chien peureux. Affronte moi pour de vrai pour une fois. Voyons combien de dents peut perdre ce petit sourire fier. C'était une première, par ce simple aveux il s'avouait à lui même qu'il était plus faible, que Lyonne devait se défaire d'une arme pour être son égal. Ce simple sentiment de force valut au charme carnassier de son sourire un étirement de plus. Pour une fois, elle lui laisserait le bénéfice du doute.
-Bien »

Lyonne s'élança, devant le regard complice de De Lazure et de l'officier Wrinderhill. C'était un spectacle, une mise en scène. Elle devait leur montrer à tous que même le fils d'un haut gradé ne valait pas autant qu'elle. Au delà de son éducation galvaudée, au delà de sa nature et de son tempérament, au delà de tout ce qui pouvait faire de lui quelqu'un à part entière. Mais il lui fallait conserver une partie de mystère, reveler tous ses atouts pourrait s'avérer dangereux, surtout en pleine mission. Elle aurait pourtant aimé lui voler ce prestige.

Le premier coup fut le plus rapide, et ce n'était pas du au hasard. Lyonne devait peser moins de cinquante kilos, et lorsqu'elle combattait un gaillard comme Valgris, cela pouvait aussi bien être une arme qu'un handicap. Elle feinta, en visant une nouvelle fois la gorge, et quand Thiméas s’évertua à contrer, elle passa entre ses jambes, glissant dans la poussière sableuse du sol, pour venir y soustraire quelques particules. Le garçon se retourna et là, elle n'eut qu'à souffler sur les résidus qui s'envolèrent jusque dans ses yeux. Le gaillard rumina, plaquant par réflexe une main sur ses paupières. Couplé à sa ruse, elle envoya valser son tibias contre son entrejambe. Thiméas, soufflé, posa genou à terre.

Un râle étouffé, puis un cris presque aigu plus tard, le jeune homme se releva en vacillant, mains jointes sur le trésor de génétique qui comblait son entrejambe et répliqua, sèchement, les larmes aux yeux.
« Tout le monde le sait, que t'aimes ça. Pas besoin de le montrer davantage. On le sait tous que tu te soustrais au dortoir, quand la nuit tombe.

-De Valgris. Ca suffit.

-Quoi Major ? Il en vaut tant que ça la peine, son petit cul brun ? Mon père en entendra parler. Ca ne fera pas fière allure sur votre dossier, croyez moi. »

Lyonne ne se crispa pas plus, son regard ne fit que traverser horizontalement la scène pour venir se planter dans celui de l'officier, qui lui répondit en un simple hochement. La cadette éleva simplement le coude, et fracassa dans un craquèlement sonore la mâchoire de son camarade. Il avait certainement perdu une dent. Et comme prévu, son coup fut assez lent pour qu'il attrape son avant-bras. Limiter la casse, maître mot pensa-t-elle, il faut que je tienne. La mission avant tout.

Elle se débattit, sentant ses os craquer sous la paume de son assaillant. Et bien vite, elle récolta le fruit de son indolence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyonne
Allié/Client
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 04/06/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: «D'or et de sinople»   Mar 28 Nov - 17:25

Lyonne rouvrit les yeux. Elle voulu d'abord se relever avant qu'une vive douleur ne lui rappelle son échec. Une femme se rapprocha d'elle.

« Ce n'est pas encore le moment. Rendormez vous cadet. 

-C...Comment, attendez je d... 
»

Elle ne sentait d'ores et déjà plus rien. Classique, une suppression de la douleur. Un sentiment de légèreté, réconfortant, et une légère lumière. Il avait du y aller fort, trop pour qu'elle s'en souvienne, certainement. La lumière gagna ses yeux, et bientôt, elle s'endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: «D'or et de sinople»   

Revenir en haut Aller en bas
 
«D'or et de sinople»
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rétribution :: Le campement :: Le feu de camp :: Histoires-
Sauter vers: