Rétribution

Guilde RP sur Kirin Tor - World of Warcraft
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Juste une guerrière

Aller en bas 
AuteurMessage
Logan Grant
Adjudant
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 22/01/2015
Age : 23

MessageSujet: Juste une guerrière   Ven 17 Nov - 17:03

« Rétribution, huh ? Pourquoi pas après tout. Ça payera plus qu’escorter les grincheux d’ici et puis au moins, Draenor… Y a pire » se souffla à elle-même la guerrière rousse avant de passer son pouce  contre le côté droit de la cicatrice lui barrant le nez.

« Plus qu’à rédiger une jooolie lettre, erf. »

--

Grinçant des dents, Malena bataillait difficilement avec une création Ombreuse aux portes du Havre de la Lame Noire. Mais il en fallait plus à la mercenaire avant de la mettre au tapis : utilisant les pointes de son casque, la rousse donna un vigoureux coup de tête à son adversaire avant d’envoyer sa hache de bataille dans les flancs de ce dernier. A peine la guerrière relevait-elle la tête qu’elle pu voir Anarya se faire foudroyer par un des sortilèges de Veille-Ombres et retomber inanimée sur le sol, fumante. Ce ne sont pas les blessures de la rousse qui l’empêchèrent de hurler de rage avant de fondre sur son prochain adversaire. Ils avaient survécus à Gorgrond, alors ils survivraient à cet assaut aussi.

--

« Rowend, sortez du rang » avait commandé le capitaine.

Il fallu une demi-seconde à Malena pour comprendre que c’était bien à elle que l’on s’adressait. Haussant un sourcil, elle fit quelques pas hors de la ligne de tabards blancs et noirs dressée sur le quai de Hurlevent, devant leur navire. Qu’est-ce qu’elle avait bien pu faire comme bêtise ?

« … nommée sergent de la compagnie. »

Cette fois la mercenaire eu besoin d’un peu plus d’une demi-seconde pour comprendre. C’était une bonne combattante, et elle était loin de s’en être mal tirée lors des dernières semaines sur Draenor, mais il n’en restait pas moins qu’elle était sur le cul. Honorée, flattée, mais sur le cul quand même. Elle accepta la fonction sans rechigner, avec un sourire en coin qu’elle ne se serait pas soupçonnée d’avoir un jour.

« Formez deux colonnes ! » ordonna-t-elle en commençant à organiser la formation de la compagnie.

Ils avaient un défilé à assurer Place de la Cathédrale avant leur départ…

--

Malena avisa d’un air pratiquement horrifié les eaux qui commençaient à se calmer, après avoir un moment plutôt seulement emporté le lieutenant et Yebald la Lumière sais-où.

« V’vous foutez de ma gueule... » marmonna-t-elle.

Elle haïssait déjà cette enflure de sorcier noir, mais chaque jour de plus sur cette putain de planète alien ne faisait que renforcer ce sentiment. Sifflant entre ses dents, elle observa le contrebas de la cascade, mais rien. D’ici qu’ils aient été téléportés par une quelconque magie…

« On rentre » ordonna-t-elle au reste des mercenaires, un étrange sentiment lui serrant le coeur « On organisera une mission pour les chercher plus tard, on a des blessés. »

--

Deux morts.

Bientôt trois mois qu’elle était sergent, mais c’était la première fois que des hommes mourraient sous son commandement. Elle avait fait une erreur de jugement, une simple erreur en soit. Mais ce qui est parfois passable pour un mercenaire ne l’était pas pour elle.

Malena se massa les sinus en soupirant amèrement. De plus en plus, les tensions montaient chez les mercenaires. Le poids de cette campagne coûteuse qui n’en finissait pas commençait à peser sur les esprits de tout le monde. Il fallait que cela prenne fin et pour ça, il n’y avait qu’un chemin d’envisageable : celui qui verrait la défaite totale et sans condition de Veille-Ombres. Elle en était presque à rêver la nuit de le couper en deux avec sa hache…

--

Blessés, épuisés. Et apeurés, aussi.

Mais en vie.

De cette infâme Forteresse, tous en étaient ressortis en un seul morceau suite à la confrontation finale avec Veille-Ombres. Ils… N'étaient pas sûrs s'ils avaient réussi avec l'apparition de ce seigneur de l'effroi mais aucun n'était prêt à aller vérifier. Pour le moment, ils étaient victorieux. Leur campagne en Draenor s'achevait enfin.

Il était temps de rentrer, maintenant.

--

« C'est vraiment une situation de merde, bordel… » maugréa la guerrière en avisant Vaelys du coin de l'oeil.

Un putain de pont leur bloquait la route avant de pouvoir aller botter le cul à ses enflures du Syndicat. Seulement, impossible de passer… Une véritable guerre de tranchée miniature. Typiquement le genre de conflit où Malena se trouvait impuissante et ne pouvait que fulminer sous son casque. Mais là, c'était trop.

Brisant la ligne, la rousse chargea finalement sur le pont, seule. Pure folie.

« PAR LES BOULES DE THRALL ! MALENA ! » entendit-elle dans son dos, cri poussé par son ami belluaire.

Elle esquissa simplement un sourire alors que le métal de son armure crissait et chantait sous les balles qui venaient s'encastrer dans la plate où ricocher contre son bouclier, faisant voler en éclat tout un pan du bois composant ce dernier. Une flèche se planta même dedans, la tête ressortant de l'autre côté. Mais elle était à l'autre bout du pont, finalement.

Et indemne.

« LA RETRIBUTION OU LA MORT ! » hurla-t-elle en brandissant son épée.

--

Malena s'épongea son front en sueur avant de remettre d'une main gantée de cuir son tablier en place, soufflant profondément. Reprenant son marteau en main, ce dernier ne tarda pas à rencontrer la lame rougeoyante de l'épée qu'elle tenait par la garde, la frappant contre l'enclume.

Elle avait eu besoin de changer d'air.

Sur la fin de son service en Arathi, c'était devenu trop complexe pour elle d'assurer sa position de sergent. Et ça n'avait jamais été simple de base. La rousse fronça les sourcils, peu satisfaite de l'angle formé par le métal. Elle s'employa a donner des coups plus localisés, moins brutes.

Cela faisait déjà six mois qu'elle avait quitté la Rétribution, mais elle les suivait encore. Ils étaient dans le nord, apparemment. Les Hautes Terres de Lordaeron. Elle hésitait encore à envoyer sa lettre au bureau de recrutement, pour les rejoindre. Elle n'était pas la seule, elle savait qu'Anarya était dans le même cas qu'elle. Elena aussi apparemment, mais… Elle avaient toujours eu une relation quelque peu complexe.

Quitte à monter dans le nord autant y aller maintenant en tout cas ; le solstice d'été était proche.

--

Le nouvel uniforme était clairement mieux que l'ancien niveau mobilité et protection, la rouquine ne faisait que s'en réjouir. Mieux valait qu'il soit de bonne facture d'ailleurs, pour affronter des démons.

Si le lieutenant se chargeait de Zeltanek, c'était son rôle de retenir ses gardes. Un Garde-Courroux, en l’occurrence. Elle souffla par le nez rageusement, un rictus haineux déformant ses lèvres. Relevant sa hache à deux mains avec une rapidité insoupçonnée, Malena revint l'abattre avec puissance droit contre le crâne de la créature dans un cri de bataille effroyable.

La lame de la hache fendit le casque du démon, puis les os de son crâne. Elle glissa contre sa colonne vertébrale en brisant son plexus, avant de séparer dans une gerbe de sang son flanc droit de son flanc gauche.

Le démon gisait ainsi dans une marre rougeâtre, atrocement démembré.

« ...Z'êtes pas humaine vous... » souffla le dernier né Lozatski, quelques mètres derrière elle, au côté des autres.

--

Dépourvue d'armure, privée de son arme. Son corps brisé cloué sur un lit d'infirmerie et bandé de la tête aux pieds ou presque, gravement brûlée au flanc. La respiration sifflante à cause de ses poumons atteints et la jambe gauche atrocement douloureuse. Elle avait été inconsciente pendant des jours, et avait ainsi manqué les funérailles d'un de ses plus vieux amis et partenaire sur le champ de bataille, comme à la taverne.

Un triste et cruel rappel : elle n'était qu'une humaine. Et pas une mage, une prêtresse. Encore moins une héroïne, non. Une simple guerrière.

Elle lâcha une quinte de toux douloureuse au possible, incapable de se mouvoir. Elle ne pouvait que laisser ses larmes couler en silence, impuissante.

--

« ANARYA ! » hurla presque désespérément la guerrière rousse en avisant le corps de son amie chuter au sol proche de l'assemblage.

Dans la seconde qui suivit, ce dernier commença tout simplement à la piétiner, comme si elle n'était rien que poussière.

Le sang de Malena ne fit qu'un tour. Elle entendait vaguement les avertissements, les ordres dans son dos. De se replier, ou quelque chose comme ça.

Qu'ils aillent tous se faire foutre. Personne n'étaient venus les aider, alors elle ferait comme elle en a toujours fait : qu'à sa tête.

Elle allait récupérer Anarya et se barrer avec elle, ou crever en essayant. C'était aussi simple que ça.

--

« ...J'vais pas me faire battre par un aveugle quand même... » marmonna la rousse en avisant la cible d'un œil dubitatif, avant de se saisir de l'arbalète de poing.

Trois tirs plus tard finalement, il s'avéra que non. Elle avait gagné avec un seul point d'avance, cela dit…

Passant sa bague nouvellement gagnée à son index gauche, Malena vint ensuite effleurer les dents de son collier tribal gagné sur Draenor d'une main, en observant silencieusement les deux lunes d'Azeroth depuis le promontoire de la Rétribution, à Haut-Roc.

Elle en avait fait du chemin.

Elle avait foulé pas moins de deux planètes, presque tous les continents de ce monde natal. Du grandiose et spectaculaire à l'effroyable et l’innommable, elle avait vu des choses dont beaucoup ne rêveraient tout simplement jamais. Un léger sourire flottant sur ses lèvres, elle se retourna pour observer tout ses camarades en prenant une gorgée de sa pinte.

Tous profitaient des festivités, appréciaient la bonne chère et les boissons au détour d'une conversation bien souvent grivoise, ou blaguaient avant de rire à gorge déployée.

Sa famille.

--

Assise dans ce qui ressemblait vaguement à une infirmerie, une fine silhouette à la longue chevelure blond-roux parcourait du regard une enveloppe frappée du sceau de la Rétribution. La jeune femme l'ouvrit finalement d'une main tremblante, avant de la parcourir du regard.

« … avons le regret de vous informer de la mort de Malena Rowend... » souffla-t-elle machinalement du bout des lèvres.

Elle resta quelques instants ainsi, immobile et silencieuse avant de finalement froisser le papier de l'enveloppe et de la lettre, jetant rageusement la boule ainsi faite contre une étagère en face d'elle. Seul le son du flacon à l'odeur caractéristique de formol se brisant sur le sol l'informa qu'elle avait touché sa cible.

Elle se prit la tête entre ses mains, avant de commencer à pleurer à chaudes larmes.

_________________
Panic Intensifies:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Juste une guerrière
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui veut essayer OpenNab ? Juste au cas où...
» [CF 2011] Les pronostics juste pour de rire
» "Le Glaive du Juste", force purificatrice de Chevaliers Gris
» Juste pour rire
» juste est muet.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rétribution :: Le campement :: Le feu de camp :: Histoires-
Sauter vers: