Rétribution

Guilde RP sur Kirin Tor - World of Warcraft
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tourner la page

Aller en bas 
AuteurMessage
Loon/Liryin
Vétéran
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 02/04/2016
Age : 23

MessageSujet: Tourner la page   Sam 18 Nov - 13:17

Citation :
Cela faisait des heures qu'elle était là, le genou ployé, les mains serrées l'une contre l'autre contre son visage cicatrisé. Elle priait, encore et encore sans se rendre compte que ses jambes et la moitié de son corps étaient tétanisés par la position inchangée depuis autant de temps.

Elle cherchait en vain un moyen d'échapper au désespoir qui la prenait de toute part, à celui qui était tellement profond qu'elle n'arrivait ni à se nourrir, ni à dormir.

Plutôt que de tomber dans des vices encore pires, comme l'alcool ou la drogue, elle avait choisi de se réfugier dans les bras de la Sainte et de se persuader que celle-ci pouvait lui apporter un réel réconfort bien que la guerrière ne soit pas une pratiquante de cette étrange magie et qu'Elle ne soit pas une réelle religion.

Elle pensait n'avoir rien d'autre à quoi se raccrocher après la perte terrible qu'elle venait de subir, plus que de la tristesse encore, c'était la colère, la frustration et les remords de ne pas avoir été présente au bon moment qui animaient son corps si durement.

Elle aurait dû être là, c'est ce qu'elle se répétait à chaque instant, elle n'arrivait pas à passer outre, rien ne pouvait arranger ça.

Elle priait.

Pour que la Sainte lui apporte la paix, pour qu'elle lui montre le chemin à prendre, pour qu'elle l'aide à avancer, pour que la borgne cesse d'être animée par tant d'émotions négatives, pour qu'elle lui montre comment passer cet obstacle si infranchissable.

Elle revoyait son visage, les larmes lui montaient aux yeux et son corps à bout de forces s'écroulait sur le sol froid et carrelé de la petite chapelle. Elle restait là, avec l'impression de toucher toute la froideur du monde, désespérée et anéantie.

On lui avait pris ce qu'elle pensait être l'amour de sa vie, la personne avec qui elle avait été mariée pendant plus de deux années. Elle n'avait rien pu faire, le drame était arrivé alors qu'elle était à la Guerre.

Allongée sur le sol, elle demandait à la Sainte de lui montrer quelque chose à quoi se raccrocher, dans un dernier élément de désespoir.

"Mama..?" Une voix enfantine et qui lui paraissait cruellement lointaine retentit dans ses oreilles, elle ne savait même plus si c'était réel ou non, jusqu'à ce qu'une minuscule main se dépose sur son visage humide de larmes.

Elle relevait le regard de son unique oeil valide pour voir apparaître une adorable petite bouille blonde et pendant quelques secondes, elle se demanda si ce n'était pas un ange.

"Mama, tu as bobo?" Le petit gamin tapotait la joue de la guerrière à la recherche d'une réaction sans comprendre ce qui se passait, bien trop jeune pour ça.

Aliya releva la tête, avisant le petit bout de chou avant de regarder autour d'elle. Elle repéra le visage inquiet de sa mère à elle, une Dame d'une cinquantaine d'années qui tenait à peine debout grâce à des béquilles, sa robe cachant en partie le fait qu'il lui manque une jambe, une autre conséquence de ce drame-là.

Elle se relevait, se mettant simplement assise, reportant son regard sur le petit ange, son regard se déportant ensuite sur l'hôtel de la petite chapelle. Il ne lui fallu pas longtemps pour être persuadée que la Sainte lui avait montré ce petit garçon, l'avait amené à elle. C'était à lui qu'elle devait se raccrocher.

"Mamaaaa..." Le petit garçon commençait à chouiner en voyant que la borgne ne réagissait pas.

"Eh, ça va aller, Maman est là. Elle est simplement tombée et elle s'est fait bobo mais ça va mieux maintenant qu'elle te voit, tu sais?" Elle sourit autant qu'elle le pouvait à son fils, l'attrapant entre ses bras avant de lui faire un gros bisou bruyant sur la joue pour le faire rire. Rire dont elle avait désespérément besoin pour avancer, le son salvateur de son enfant heureux et insouciant. L'innocence incarnée à travers les yeux bleu marine d'un chérubin d'à peine deux ans.

"Rassemblement !" Un unique cri la sortit de ses songes. Elle cligna des yeux, avisant le pendentif ouvert qu'elle fixait depuis de longues minutes, peut-être plus. Un dernier regard sur la gnomographie familiale et elle le referma pour le glisser sous son armure, attrapant son bouclier et son casque et rejoignant rapidement l'attroupement pour se préparer à son énième et dernier combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tourner la page
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CF 2014 - Interview] Tourner la page (Orphenatak)
» Mon ordinateur ne veut pas ouvrir la page http://192.168.0.1
» Impossible d'afficher la page http://192.168.0.1
» COPYRIGHT PAGE PERSO
» Changement page accueil hattrick

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rétribution :: Le campement :: Le feu de camp :: Histoires-
Sauter vers: