Rétribution

Guilde RP sur Kirin Tor - World of Warcraft
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Faux départ.

Aller en bas 
AuteurMessage
Emerline
Mercenaire
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 14/05/2017
Age : 20

MessageSujet: Faux départ.   Mar 2 Jan - 1:32

Citation :
Ça faisait des semaines qu'elle y pensait, déjà. Des jours passés à préparer sa retraite anticipée, quoi que méritée. Des heures à se ronger les doigts dans le froid, à regarder les mercenaires panser leurs plaies et la poussière s'amonceler sur son bouclier. Elle avait tout préparé, avec le temps qu'elle avait.

Ce serait une grande maison, chaleureuse et lumineuse, avec un étage et assez de lits pour accueillir de nombreux invités. Elle devrait largement avoir de quoi décorer tout cela, sans doute aidée par sa petite sœur qu'elle irait retrouver au sud de la Marche. Elle pourrait y installer sa famille et déblayer le nouveau lopin de terre qui occuperait un moment son père. Sa chambre à elle serait sobre, ses armes accrochées dans un coin illuminé d'une bougie et ses quelques souvenirs posés sur un meuble à part. Avec la paye de ces derniers mois, elle serait tranquille pour un moment. Qui sait, elle pourrait même faire venir les copains, leur offrir un bon repas chaud entre deux campagnes, un lieu reposant. Ils pourraient s'échanger des souvenirs et des nouvelles.. Ce serait bien, non ?

*************

L'iode commençait déjà à lui piquer le nez et faisait ressurgir de profonds souvenirs. Hurlevent. Ça faisait longtemps. Mettant le pied à terre avec le reste, elle fixait d'un œil distrait le dos de ses camarades. Beaucoup manquaient à l'appel. Certains s'effaçaient déjà des mémoires, et les plus récents laissaient dans sa bouche un arrière goût désagréable qu'elle s'empressait de chasser. Des dernières, celle qui la taraudait le plus était sans doute celle du Sergent der Kelton. Étrange, les deux n'avaient jamais été proches, elle ne connaissait même pas grand chose du bougre, et n'avait pas été présente aux dernières missions le concernant. Mais bon, la captivité force les choses. Un lien, peut-être. Un désir de survie, de liberté, un respect et une certaine forme de confiance. Et comme Revan n'avait pas été long.. 
La voilà seule. 

Elle triturait entre ses doigts le tissu un peu trop blanc de son tabard. Il y manquait des entailles, des marques de sang et de flammes, des coutures maladroites et des taches de ragoût essuyées à la hâte, une coulée de vin venant du menton et de la suie étalées sur les hanches. Il était propre, c'est sûr. Immaculé, même. Oh tant pis, elle n'allait pas pouvoir le garder de toute façon.

Dommage de laisser tout ça, se disait-elle. Dommage de laisser derrière les nuits de jeux et boissons piqués aux copains, les lignes de défenses braillant et jouant des coudes entre elles pour se donner un peu de courage, les bols de soupe dévorés dès le retour et la sueur froide les tenant en haleine. Dommage de revenir à une vie morne, de perdre cette routine qu'elle avait commencé à apprécier, ces gens agaçants qu'elle protégerait de sa vie. Qu'est-ce qu'elle est triste, cette grande dame nostalgique. Des gens comme ça, elle en trouvera d'autres.

Sentant ses doigts se serrer autour du pommeau gravé pendouillant à sa ceinture, elle rassurait d'un sourire chaleureux un regard un peu trop inquiet et ébouriffait d'un geste devenu naturel cette petite tête blonde presque perdue dans la masse. Plus tard dans la semaine, elle irait trouver le Capitaine pour lui remettre son tabard, comme prévu. Elle étouffait son pincement au cœur pour continuer à déambuler dans les rues.

Faisant tournoyer le liquide rouge dans son verre, elle se surprenait à plonger dans des souvenirs de bataille. Les coups de canons sur la plage, la confusion et l'inconnu, le bateau lui tombant dessus, la panique d'une première fois. Elle esquissait un sourire en sirotant son vin, continuant sur sa lignée.

Un ordre, pour la recrue Aarkens : "Protégez Ziegler, de votre vie si il le faut." "Oui mon Adjudant." Le saut en vol d'un zeppelin, une jeune demoiselle dans ses bras, un nain et un ogre qui fonce au loin. Ça paraissait si loin. Puis l'abîme, bien sûr. L'air étouffant, la progression lente dans les couloirs étriqués, les créatures à peine illuminés par la chaleur d'une boule de feu, l'odeur écœurante qui les prenait aux tripes, les pertes des uns et des autres, les murmures de sombres créatures et la chaleur atroce. Il n'en sera resté qu'une poignée, liée par la peur et les cauchemars.

Puis la forêt, la fraîcheur en comparaison. Les nagas, les sorcières et le tonnerre, les poisons et les vermines, la gerbe. L'eau dans les poumons et la peur grouillant dans sa nuque. La descente, le sable, les centaures, le cartel. Étrangement, la fin se mélange peu à peu dans son esprit pour la ramener au Comté. Il en avait prit tant, et failli en voler bien plus. Elle se rappelle d'une naine, d'Olivia, de la colère, de médecins et tireurs et soldats aux noms floutés par le temps.

Et les voilà revenu. Et voilà son verre vide. Et voilà la solitude.

Elle avait finit sa cruche depuis longtemps, et en commander plus ne serait pas bien sage. Il lui faudra encore rentrer au bateau, et les marches sont traîtres.. Elle n'avait pas pensé une seule fois à prendre une chambre à l'auberge, tiens. Ni à contacter sa famille, à se détacher peu à peu, comme prévu. Elle n'arrivait pas à sortir de sa tête ces souvenirs et inquiétudes. Une tâche de vin grandissante brunissait sur le bas de son tabard, près de la pointe de la dague. Elle fixait cette tâche d'un œil trouble, comme hésitante et..

..Oh et puis merde.  

Il faudra qu'elle nettoie cette tâche en rentrant. C'est qu'il ne faudrait pas faire mauvaise impression en ville, aux côtés des autres.

Le Caporal Aarkens allait encore avoir besoin de son bouclier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Faux départ.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rétribution :: Le campement :: Le feu de camp :: Histoires-
Sauter vers: