Rétribution

Guilde RP sur Kirin Tor - World of Warcraft
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Rêve masqué

Aller en bas 
AuteurMessage
Helios
Mercenaire
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 22

MessageSujet: Le Rêve masqué   Mer 17 Jan - 19:14

Photo:
 

Citation :
Une chaise grinçait.

Non pas qu’il fût à ce point froussard, mais l’idée qu’un homme s’y soit installé lui avait maintes fois traversé l’esprit. Et pourquoi maintenant ? Quelques objets décident de faire du bruit une fois la nuit tombée, et pas avant. C’est comme ça. La logique du monde ! A croire que tout est fait pour vous empêcher de fermer l’œil. Il se retourna dans son lit et remonta sa couette jusqu’au cou en jetant un regard à la fenêtre.
Des branches plus maigres que des bras de femme s’y balançaient et hurlaient au vent sans que cessent les grincements. Il avait l’ouïe fine : « Vous vous écoutez bien, mais trop, Trevor. » Encore ces images… une semaine plus tôt, l’assemblée avait mis à mal ses nerfs : « Vous devriez laisser votre siège à quelqu’un de plus jeune. » Perverse sollicitude, l’ancienneté justifierait son évincement ? Il passa une main sur son front couvert de sueur et grogna quelque chose sur son lit, dur comme du bois.
Alors ses poils se hérissèrent, et un vent glacial s’échappa des volets écartés. Il mit pieds à terre pour les refermer, écartant d’un geste pressé les rideaux éclairés par la Lune. Ce fait décomposait les formes ; et des ombres volatiles glissaient sur les murs comme des spectres danseurs.

Elle ne grinçait plus.

Enfin il pouvait s’allonger et attendre qu’un rêve le saisisse de ses bras. Ses pieds nus avaient inscrits la chaleur du parquet, singulière mais si bonne. Étiré ; penché ; il sentit enfin son étreinte – mais songeant à ses démons ne pouvait l’accueillir : « Cessez d’insister. » Il voulut déglutir, mais une boule dans sa gorge grossissait ainsi que les minutes.
Recroquevillé cette fois, il tenait pour responsable sa barbe frottant l’oreiller : « Regardez-vous, bientôt sénile. » Mais il ne laisserait rien ni personne l’écarter du pouvoir. Il avait travaillé dur pour s’y hisser, plus encore pour légitimer ses troubles origines, ses goûts.

Plus un bruit.

Étrange comme les pensées peuvent tout effacer. Il devrait rejeter tout ça et concentrer ses envies vers d’autres horizons – une autre passion l’envahit. Ce jeune homme du conseil aux yeux plus brillants que des saphirs, sa peau, pas encore entachée par des mains étrangères ou son labeur. Idée idiote mais parfaite.
Coulé dans son matelas, il sentait ce corps jeune et vigoureux grimper. Sans taire une vaine jalousie, il sentait la silhouette se blottir contre lui : « Vous pourriez recevoir de la visite. » Mais quelle importance. L’entendre respirer, souffler dans son cou – n’était-ce pas un droit ? Ces longues années de solitude pesaient sur son corps vieillissant qu’une rêverie seule permettait d’oublier. S’oublier en commun d’ailleurs : « Nous devrions en discuter bientôt. » Sans une mauvaise histoire d’héritage.
Il n’est pas de vérité du sommeil qu’un retour aux sources exaucerait.

Son lit grinçait.

Sa grâce figurée l’émerveillait encore. Il aurait pu se noyer dans ses lèvres à peine rosées par la candeur des premiers jours. Mais un objet froid épousa son torse gonflé de désirs inavouables, écorchant d’un trait son cœur affaibli : « Adieu. » Si près à présent. Si froid et méchant malgré son immense beauté.
Ce visage cherché ne pouvait être un masque ? Aucune importance, puisqu’il expirait bientôt.

On ouvrit la fenêtre. Encore. Plus un bruit. Plus un souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Rêve masqué
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rétribution :: Le campement :: Le feu de camp :: Histoires-
Sauter vers: