Rétribution

Guilde RP sur Kirin Tor - World of Warcraft
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une coquille vide

Aller en bas 
AuteurMessage
Helios
Mercenaire
avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 22

MessageSujet: Une coquille vide   Jeu 1 Mar - 18:40

Citation :
Trahison



Aspée roulait sa cape comme un étendard, le menton posé sur sa main libre cependant que l’autre baladeuse caressait sa joue légèrement rosée ou ses froufrous éclatants. Face à elle, un elfe de sang à l’air érudit, balancé d’une corde à l’autre sans vêtement ni même de quoi dissimuler sa virilité. On l’avait dépouillé de tout, ses richesses, l’amour de son peuple, et rien au monde n’aurait su apaiser sa colère. Non seulement la femme qui l’avait toujours soutenu, presque élevé dès son plus jeune âge, trahissait sa confiance, mais elle allait attenter à sa vie ! De quel droit d’ailleurs, une pauvre hère sans titre ni terres à faire valoir ?
Chez lui.
Mais elle avait bien calculé son coup.
Du haut de cette tour, personne ne les trouverait, ni ne songerait même à les chercher.

« Aspée, vous commettez une grave erreur ! Non sans dissimuler son émoi, la préceptrice saisit le parchemin arraché de force au captif pour le lire une fois encore de vive voix, et tant de promesses lui étaient ainsi faites qu’elle éclata d’un rire cristallin, caractéristique de sa silhouette filiforme souvent moquée.

- Votre petit groupe se développe à une vitesse affolante, dussé-je écourter vos entrevues, la Régence apprendra toutes vos manigances. Mais que vois-je ? Ses traits auparavant fins sinon émaciés muèrent en rictus et le regard attiré par un écriteau, elle s’écria : Le Vide saurait alors décupler mes talents, au dehors comme au dedans, une puissance de tous inconnue, nouvelle. Elle s’imaginait déjà Reine, pis-encore toute puissante. Des ailes lui poussaient malgré ses longues bandes de tissu pétantes. Qu’importe la Lumière qui ne sait préserver mon corps des affres du temps ! Ce domaine accueillera bientôt quelqu’un de nouveau, et ma beauté profonde les touchera comme un rayon du Soleil bien-aimé.

- Ce n’est pas ce que vous croyez… Elle déposa un doigt sur ses lèvres pour intimer le silence, mesquine dans sa victoire quoiqu’elle l’eût toujours été sans être démasquée. Enfin, son heure était venue, et il ne lui restait plus qu’à retrouver le lieu du rendez-vous.

- Vous croyiez dissimuler à moi de tels secrets ? Pauvre Eridan Âmesol qui pensait offrir à ses ouailles un éclat nouveau. On ne se souviendra que d’un traître à notre belle nation. » Le baisant chastement, elle quitta la salle et fit signe à son agent d’actionner le levier qui libérerait le maître des souffrances mortelles.

Néanmoins, aucun d’entre-eux ne devait représenter un danger, et, à l’instant même où le plancher s’ouvrit, un dard empoisonné se ficha dans la nuque de l’exécuteur si crédule, le réduisant au silence cependant qu’un voile magique se levait sur la scène. Les cadavres disparaîtraient comme la neige au lever du jour, et forte de ses soieries, Aspée descendait en souveraine les interminables escaliers de la Tour.

« Les Terres Fantômes ? Quelle drôle d’idée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Une coquille vide
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rétribution :: Le campement :: Le feu de camp :: Histoires-
Sauter vers: