Rétribution

Guilde RP sur Kirin Tor - World of Warcraft
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Brèves nocturnes

Aller en bas 
AuteurMessage
Glenn Oldman
Mercenaire
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 04/11/2017

MessageSujet: Brèves nocturnes   Mar 29 Mai - 6:35

-Été de l'an 37-




« Sur les dunes d'or et brûlantes, un bambin s'est assis... »

Le crépitement des bûches qui alimentaient le feu de fortune rythmait cette même phrase que la sorcière, dans un murmure, n'avait de cesse de se répéter. Le jour n'était pas encore levé et peinait a poindre à l'horizon, le rivage bordant les Marches de l'Ouest semblait encore endormi. Seules les teintes singulières de quelques flammes nourries par poignées de poudres lâchées d'une main leste, trahissait toute l'activité inhérente à ce campement de fortune. Parfois teinté d'or, parfois de vert, ou même de bleu. Il ne semblait y avoir aucun but précis dans cette action qu'elle répétait de nombreuses fois, machinalement, sauf peut-être celui de soustraire son esprit de ce rêve qui l'impregnait encore. Naturellement, et même si la raison lui soufflait qu'il n'y avait aucun rapport, son instinct maternel la poussait à jeter un œil vers la seconde tente qui avait fait apparition quelques jours plus tôt.


« Ne soit pas ridicule, Clarice, ce n'est plus un bambin, tu sais très bien de quoi il s'agit. »


Son fils. Il n'avait effectivement plus rien d'un jeune enfant, outre peut être, l'incroyable immaturité émotionnelle dont il faisait preuve. Du reste, le garçon était devenu un homme depuis bien longtemps, loin du jeune marin inexperimenté qu'il était lorsque leurs chemins s'étaient séparés la première fois, et plus proche du soldat tourmenté qui avait connu les horreurs d'un rivage désolé par la Légion. Ses traits encore poupons, qu'il peinait autrefois à dissimuler derrière une barbe fournie avaient fini par totalement disparaitre, mangés par la rudesse des traits de feu son père.

Le traitement qu'infligeait Clarice au foyer de flammes finit par le reveiller, et le força à s'extirper de sa tente, encore embrumé d'une nuit de sommeil bien trop courte à son gout. Aussitôt s'approcha-t-il qu'elle s'efforça de faire bonne figure, lui adressant un sourire bien trop lisse pour être vrai. De longues minutes de silence suivirent le moment où il décida enfin de s'asseoir près du feu, avant qu'il ne se decide à briser le silence.


« J'y retournerais pas, là-bas. De toute manière, y'a plus grand-chose à faire, alors...
-Tu pourrais me suivre, comme avant. Et puis nous allons probablement passer par Gilnéas, on ira dire adieu à t-... »


Clarice fut coupée dans son élan, une fois de plus, lorsqu'un bol en terre cuite vint se briser dans le foyer, faisant jaillir quelques braises tout près d'eux. Glenn s'était levé à la suite, sans un autre mot. Cette fois ci, pourtant, elle n'avait pas essayé de le retenir, se contentant d'un long soupir désabusé, avant de reprendre ses reflexions, le visage fermé.


« Non, ce n'était plus un bambin.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Brèves nocturnes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapports nocturnes
» Breves de comptoir : vulgaire et pas drole...
» Petites questions sur les skavens v8
» Brèves de la vie d'un de Champlecy (de Cassis !)
» [Issy] Nocturnes de l’ELMA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rétribution :: Campement :: Le feu de camp :: Histoires-
Sauter vers: