Rétribution

La rédemption ou la mort!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rumeurs de la compagnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
Arliden
Vétéran
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 17/07/2015
Age : 21

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Lun 20 Fév - 11:09

Encore un échec.

Arliden était descendu à la rivière. Seul.

Il sentait encore la chair de Tolm se régénérer sous ses mains. Il sentait encore ses forces s’enfuir de lui pour ruisseler en Malena.
Et ça n’avait pas suffi.

Là, tout était calme. Là, tout était paisible. Serein. Sans défaut.
La rivière tintait gentiment sur les galets polis par son flux, et de temps à autre, des monceaux de neige dérivaient jusqu’à la cascade, emportés par le courant. L’écume soulevée nouait des mots qu’il ne parvenait pas à saisir.

Il trouva rapidement ce qu’il cherchait. L’aulne se dressait fièrement sur la berge, et le druide nota que les taurens avaient déjà commencé à en prélever le bois, rouge et imputrescible; ils avaient traité l’arbre avec le respect qui lui était dû, et celui-ci le leur avait rendu.

Le rouge représente le feu, les Montagnes et l’amitié.

Le sang d’aulne.
Dans la cendre, la sève goutte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarya
Mercenaire
avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 14/12/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Mer 22 Fév - 17:43

Elle marchait dans la neige, à quelques pas du campement. Seule.

Le poids du monde s'effondrait de nouveau sur ses épaules alors que le destin se riait d'elle, une fois de plus. La culpabilité l'emportait au fil des larmes qui coulaient sur ses joues. Personne n'était là pour le voir bien sûr. Sauf peut-être celle pour qui elle pleurait. Elle était bien plus que son amie, que sa sœur de cœur et d'arme. C'était une part d'elle-même, qui s'en allait. Qui disparaissait à jamais.

Elle se souvenait de chaque instant à ses côtés. De son arrivée en renfort, dans les froides plaines d'Ombrelune. De sa montée en grade à Hurlevent. De la sienne, à Givrefeu. Leurs efforts communs. Les missions commandées où chacune peinait plus que l'autre à maintenir la cohésion et le groupe dans son ensemble. Les morts, les difficultés. Les bons moments, également. Leurs départs respectifs, leur retour commun. Comté-de-l'orage, le bois de la pénombre. L'invasion de la légion ardente. Haut-roc.

Plus elle y songeait, plus elle se rendait compte qu'elle avait changé. Elle n'avait rien fait pour celle qu'elle considérait jadis comme son amie. Celle qui aurait donné sa vie pour la sienne, à n'en point douter. Elle s'était mainte fois jurée de la protéger, mais n'avait rien tenté, alors que la rousse était à l'agonie, à quelques pas d'elle. Pire encore, leurs derniers contacts n'avaient été que purement professionnels, sinon mauvais. Elle s'était montrée autoritaire, odieuse. Stupide.

« Est-ce une punition ? »

Des mots qui se perdraient dans le blizzard. Le vent glacial, qui lui fouettait le visage, ravivait les douleurs de son corps meurtri. Il lui montrait une fois encore qu'elle était en vie là où Malena avait péri. Sa vie s'apparentait à cet instant à une vaste plaisanterie. « Le destin est capricieux ». La guerrière n'aurait pas pu viser plus juste. Elle était la seule qui aurait pu la comprendre, la soutenir, mais elle était morte. C'était trop tard.

L'arcaniste s'effondra sur une roche, la tête entre les bras. Elle pleurait de douleur, d'épuisement, et était bien incapable de réfléchir convenablement. Elle se savait coupable pour Malena, pour Jacek. La corruption l'avait subjuguée alors qu'elle pensait à tort y avoir réchappé. Elle avait encore contribué aux dégâts subis par ses alliés. A ce moment, elle comprenait enfin qu'elle serait incapable de lutter. Qu'elle n'était finalement qu'un danger, une bombe à retardement qu'elle seule pouvait tenter de désarmer, mais pas ici, pas avec eux.

Une blessure, la mort de Zelkova. Le début de son déclin, son propre trépas. La résurrection, un semblant de renouveau pour une chute plus dure encore. Le coup fatal, un décès, celui de Malena. Demeurait encore Yebald, qu'elle se savait incapable de regarder à nouveau en face. Il n'était pas le seul, à vrai dire. Jacek, les autres. Elle-même. Il allait falloir prendre sur soi pour et jusqu'à cette mission finale.

Tout cela finirait bientôt, d'une manière ou d'une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Findol
Lieutenant
avatar

Messages : 510
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Mer 22 Fév - 23:57

Findol rêvait.

Sans un mot, il s'était levé. Sorti de cette tente où règne la mort et l'odeur d'antiseptique, il s'en allait vers le précipice, une idée en tête. Et pas des moindres. Au réveil, on l'avait vu arracher son étrange pendentif aux airs de fétiche vaudou -que faisait-il avec une horreur de ce genre d'ailleurs ?-. En tout cas il avait ce je ne sais quoi dans le regard qui écarte les foules, cette étincelle dans les yeux qui effraie les gosses. Tout son être bouillonnait.

Et pourquoi ? Après tout, il avait fait au mieux, lutté jusqu'au bout. Certes, la peur avait fini par l'en écarter, mais nul n'est infaillible. Rowend était morte, mais elle n'était pas la première, et ne serait certainement pas la dernière.
Quand Vash'nor l'avait approché, il n'avait pas fui de peur d'exposer le Père Tarhmor. Un vieil homme, aveugle de surcroît. Seule figure de sagesse dans cette fichue compagnie, avait-il murmuré. Alors pourquoi ? Ses mains tremblaient, ses chevilles vacillaient.
Pourquoi fixait-il les pics rocheux ? Pourquoi semblait-il basculer à chaque instant ? N'importe qui de familier l'aurait compris.

Il n'avait jamais été plus misérable. Et cette misère le rendait plus fort.
Ce pendentif, il l'avait jeté au loin. Peu lui importait qu'un autre le retrouve, tant que le message était passé.
Il n'avait jamais été plus accablé par ses démons, mais le feu brûlait, et la pièce pivotait sur son bureau fendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessia Ducatore
Mercenaire
avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Jeu 23 Fév - 13:19

Le bâtard n'était pas d'un naturel bavard. Et cette campagne n'aidant en rien à sortir de cette morne habitude. Les épreuves que la compagnie traversaient l'impactaient, et il se questionnait alors. Il n'est pas rare d'observer la silhouette élancée du sang-mêlé à l'entrée de l'une des tentes du campement, la pipe aux lèvres, les effluves de fumée contournant son couvre-chef troué pour s'évanouir dans les ténèbres nocturnes. Bravant le climat hostile des lieux, en silence, ses yeux azurés perdus dans le lointain.
Les voix d'un vieil homme tonnait dans son crâne, se répétant incessamment, tourmentant son esprit jusqu'à l'épuisement :


"Quand faillira l'apôtre du chaos, alors tous danseront autour du grand feu"

Voilà une étape qui était d'ores et déjà passée. Ce sorcier est mort, succombé aux puissances qu'il a tenté d'asservir. Un avantage et un inconvénient. Il était un allié de poids, bien que de ce que les rapports m'indiquent.. Sa mort aurait dû venir bien plus tôt.

Un rond de fumée se formait dans la cheminée de la pipe, avant de s'envoler, rapidement chassé par les vents.

"L'homme de la terre, la femme du feu, le maître et le sang-mêlé, le traître et l'opportuniste"

L'homme de la terre... Le médecin-chef semble tout indiqué, au même titre que l'adjudant pour la femme de feu.. Le maître et le sang-mêlé..

Il crispait alors ses doigts autour de son objet fétiche, alors qu'une lueur orangée illuminant davantage son visage, le tabac embrasé crépitant comme au cœur d'une fournaise.

Le sang mêlé.. Il n'y a que Grem, ou moi.. Mais le maître.. Cette assimilation.. Le lieutenant. Pourquoi ? Pourquoi serais inclus dans une prophétie de ce genre? Je ne connais ces mercenaires que depuis peu, à peine deux mois, tout au plus. Cela perd de son sens.
Quant au traître et l'opportuniste.. Je doute avoir les éléments pour répondre à ces questions.

"Ils périront dans le tourbillon primordial, et alors naîtra le clair-obscur"

Qu'entendait-il par cela.. Évoque-t-il la mort? Ou une autre fin? Celle d'un cycle? Le tourbillon primordial.. Un affrontement des forces régissant le monde? Lumière? Ombre? Arcane? Tout ceci me dépasse.

"Et alors naîtra le clair-obscur."

Une naissance? Le clair obscur.. Voilà un concept aussi bâtard que je ne le suis.

Tarhiel se cogna le front de la paume de la main, agacé, esquissant une grimace douloureuse. Ces réflexions lui causaient des insomnies depuis trop longtemps, son corps en payait le prix cher.

"Par cette naissance s'exprimera alors une puissance plus grande encore, plus dévastatrice"

Il y a toujours une puissance plus grande encore.. Bien que tout ceci ne présage rien de bon.. Quelle puissance.. La question.. Sera-t-elle avec, ou contre nous? Après tout... Nous sommes une arme.. Nous ne sommes si bons, ni mauvais, pourquoi n'en serait-il pas de même?
Tu te perds dans ton optimisme Tarhiel...

"L'épée de nuit, et le visage brisé combattront jusqu'à ce que leurs os recouvrent les pics glacés, incapables de faire face"

Retribution, Les réprouvés. Oh ça, des os.. Ils en ont déjà bien laissé, mais ils en laisseront bien plus encore. Il nous reste le plus dur à faire.. Les derniers os à éparpiller aux quatre vents.. Les derniers.. Nous l'espérons.
"Seule, enfin, elle pleurera."

A qui faisait-il allusion..? Je doute avoir la réponse. Spéculation, évoquait-il la Lumière? Une mercenaire? Une inconnue à l'équation?

Il secouait alors la tête, essayant de chasser ces incertitudes de son esprit, balayant le camp endormi de son regard azuré avant d'éteindre sa pipe. Il était temps de rejoindre sa couche. Mais pas pour y dormir, ces réflexions continueront de tourmenter son mental jusqu'à l'entrainement matinal et au-delà, la fatigue creusant ses traits un peu plus chaque jour qui passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarya
Mercenaire
avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 14/12/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Sam 25 Fév - 23:55

Une présence de moins, et non des moindres.

L'adjudant aura quitté le navire, emportant la totalité de ses affaires dans la journée suivant l'arrivée de la compagnie. Sa cabine aura été nettoyée pour son futur propriétaire, qui ne la laissera sans doute pas dans un tel état de propreté. Plus aucune trace d'Anarya Brynt, qui n'aura laissé qu'un court message sur le panneau d'affichage après avoir déposé son tabard dans le conteneur adapté, quittant pour de bon le Brise-voiles, une fois encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan Dorenorf
Mercenaire


Messages : 426
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Dim 26 Fév - 14:46

La fin d'un chapitre.

Parmi les récents départs, l'on pourra notifier celui de Dorn, qui aura pris soin de rendre chacune des affaires de la compagnie après une brève entrevue avec le capitaine, à huis clos. Il aura même laissé son naturel peu bavard de côté pour l'occasion, partageant quelques mots avec n'importe qui ayant pris la peine de l'aborder à ce moment-là.

Le bois du ponton foulé, il n'aura daigné adresser un dernier regard au Brise-voiles qui s'éloignait derrière son dos, progressivement. Peut-être un adieu. Peut-être même un simple au revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Der Kelton
Mercenaire
avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 19

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Sam 18 Mar - 20:37

C'est l'heure du repas. Pas pour Kvehr, non non, mais plutôt pour son ourse. Comme de bien nombreuses fois dans la journée, on peut le voir quitter la péniche gobeline pour regagner le navire de la Rétribution, direction la cale. Là, au beau milieu des autres bêtes et créatures massives, il prend quelques longues minutes à caresser sa monture dans le sens du poil, tout en lui glissant des mots affectifs à l'oreille.

"Ce n'est pas une campagne pour toi... Avec un peu de chance, je pourrais te sortir une ou deux fois sur les îles. Il va falloir être patiente, ma belle."

Les grognements suivis de l'air peiné de la bête laissent penser qu'elle ne comprend que trop bien les dires de son maître, auquel elle réclame alors davantage de grattouilles. Ce n'est qu'après une bonne demi-heure, cette fois là, qu'on verra le nain sortir le bout de son gros nez du navire, recouvert de poils bruns ci et là. Un détail qui ne l'empêchera sûrement pas d'aller se prendre une bonne pinte de bière à la taverne des gobelins, sans doute en compagnie de quelques confrères bons buveurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Findol
Lieutenant
avatar

Messages : 510
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Mer 22 Mar - 23:39

Taegian ne jouait plus. En fait, ses longs doigts, qu'il avait bêtement brûlés la veille au soir, le lançaient à chaque arpège. Cependant qu'il chantait à la Lune, contait à ses pairs la légende des siècles, une sorte de flamme déçue vacillait dans son regard neuf et d'ordinaire pétillant. Ses récits avaient pris la tournure austère et fadasse des mauvais jours, comme autant de bilans de vie désastreux, placés sous le gris du ciel.

Pourtant, ce n'était pas la première fois, il s'était même habitué aux échecs sans les ruminer le moins du monde ; mais cette fois, quelque chose l'avait préoccupé. D'aucuns interrogeaient sa prétendue passion pour Vaelys, sans réciprocité, ou bien son caractère lunatique trahissant une jeunesse d'esprit plus que de corps, et n'en tiraient qu'un vers cynique.

"Ô belle nuit. Dans le ciel c'est écrit : Ronae, berce nos âmes."
Même à lui, il arrivait d'être de mauvaise humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Der Kelton
Mercenaire
avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 19

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Jeu 6 Avr - 4:54

Kvehr n'est plus. Aussi les mercenaires trouveront dans ses affaires un testament rédigé avec soin, à l'intention de quiconque le trouverait. Dans ce dernier, les consignes y seront clairs, concises, sans de réelles paroles affectives pour qui que ce soit, comme on pouvait s'y attendre de la part d'un mercenaire présent dans la compagnie depuis seulement quelques semaines, mais surtout d'un nain forgé par un siècle d'armée.

L'on y apprendra que le nain désire que tout ce qu'il a accumulé pendant son temps de Recrue - à savoir sa solde et ses deux marques noires - revienne à Olivia, sans que de raison particulière soit citée... Même si le fait qu'elle soit la personne avec laquelle il avait le plus sympathisé dans la Rétribution offrira sans doute une grande part d'explication. Pour le reste, à savoir ses effets personnels, il aura demandé à ce que le tout soit renvoyé à sa famille, en Dun Morogh, au même titre que son ourse pour que "on lui trouve un autre maître digne de ce nom".

Du reste, sa trogne sympathique manquera sans doute à certains... Même s'il ne sera pas resté suffisamment longtemps pour laisser une réelle marque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Prescott
Sergent
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 18/11/2016
Age : 30

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Mer 12 Avr - 1:30

Olivia ne s'était pas prononcée sur les volontés de Kvehr. Bien qu'elle fut touchée, la pudeur émotionnelle dont elle faisait preuve chaque jour, avait eu le mérite de l'aider a encaisser la perte d'un bon compagnon d'arme, parti à son gout, bien trop tôt.
Elle avait eu beaucoup de respect pour ce nain téméraire et vaillant qui avait su tenir la ligne sans jamais reculer, tel l'être expérimenté qu'il était, et surtout grâce à la force de caractère qui l'animait. Un véritable ours, miniature.
Et si il y avait bien une chose qu'elle pouvait faire pour lui permettre de partir en paix, c'était d'apporter sa présence d'un réconfort tout relatif a l'animal qui avait accompagné le nain dans cette campagne.
Ainsi, au détriment de ses compagnons d'armes, elle aura tenu compagnie régulièrement a l'animal, gardant toutefois des distances plus que raisonnables. Si la bête souffrait probablement de ne plus voir son maître, elle n'aura pas été isolée, le temps qu'elle soit renvoyée en Dun Morogh, comme l'aura voulu Kvehr.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assast
Capitaine
avatar

Messages : 1882
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Ven 14 Avr - 14:50

"Courageux. C'est le premier mot qui me vient à l'esprit pour parler de Logan Stein. Un homme de valeurs, dévoué et capable qui tout au long de sa vie s'est engagé au service des autres, dans l'ombre. Que ce soit au sein de la coalition du Glaive-Brisé ou ici dans l'archipel, vous étiez un homme précieux et capable sur qui il était possible de s'appuyer dans les moments d'incertitude."
Les torches et les lampes de la plate-forme éclairaient faiblement le groupe de mercenaires rassemblé autours du capitaine et des corps des trois combattants tombés plus tôt dans la soirée.
"Edran Menchel ne manquait pas non plus de courage, mais c'était sa discipline et son calme à toute épreuve que chacun appréciait. Sa présence à nos côtés signifiait soins et conseils précieux. Edran était un médecin, un soldat, un frère qui prenait les devants quand il s'agissait des autres. Sa stature rassurante ne se tiendra plus à nos côtés."
L'orateur fit une pause avant de soupirer et d'ajouter, plus bas.
"Tout les deux. Vous rejoignez la Lumière, puissiez vous trouver la paix car elle n'est pas en ce monde que vous quittez."
Et dans un cri tous lancèrent.
"La rédemption ou la mort" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://retribution.forum-pro.fr
Solweig
Mercenaire
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Sam 15 Avr - 9:13

La naine avait apporté sa contribution à la cérémonie à sa façon.Celle ci s'en était retrouvée peut être plus difficile à supporter plus spécialement pour les plus proches des victimes mais aussi plus poignante.

Rien ne remplace le son lancinant d'une cornemuse des hautes terres pour un hommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arliden
Vétéran
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 17/07/2015
Age : 21

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Sam 15 Avr - 10:26

Le druide était resté au côté de Solweig tant qu’elle avait joué. La gravité de circonstance qu’exprimait son visage ne cachait pas, ou mal, l’intérêt qu’il portait à la musique; il semblait de fait apprécier tout particulièrement cet instrument.
Il avait rendu aux morts les derniers hommages à sa façon, discrètement et sobrement, tout particulièrement pour Edran qu’il n’avait pas été capable de sauver.
Debout sur le pont à travers la nuit, il avait fixé le ciel embrouillé de fumée, suivant du regard la Lumière savait quoi, avec une patience infinie et des murmures silencieux.

«Les meilleurs partent les premiers, à ce qu’on dit.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loon/Alexane
Mercenaire
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 02/04/2016
Age : 22

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Sam 15 Avr - 13:50

Celle qui avait été si heureuse de retrouver Logan au début de la nouvelle campagne, qui lui avait littéralement sauté dans les bras, se voyait maintenant contrainte de verser une nouvelle fois des larmes de crocodile.

Une certaine culpabilité l'a rongé déjà, elle avait tiré sur un allié et il était mort quelques minutes après, peut-être par sa faute, peut-être pas... Mais voilà que cette même culpabilité prenait toujours plus d'ampleur.

Elle aurait dû être présente à cette mission, elle aurait peut-être pu l'aider, elle aurait peut-être pu faire quelque chose ou.. Elle ne l'aurait simplement pas appris par quelqu'un d'autre.

Tant de choses lui passaient en tête, l'archère se refermait petit à petit comme une huître, comme si elle redevenait celle que tous ont connu auparavant, silencieuse et impassible.

Et c'était probablement un grand blond qui en souffrirait le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gor'Bak
Socio-traître
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Jeu 20 Avr - 22:30

Son grand frère était mort. Célestin était triste, il faisait en quelques sorte son deuil. Le jeune homme ne mettait plus l'entrain pour éplucher les patates, récurer les latrines ou encore polir les armures des vétérans et des autres mercenaires. La vie n'avait plus la même saveur sans repères.
Il avait aiguisé son épée qui n'avait presque jamais servi et brossé son armure. Célestin allait devoir affronter sa sale vie, une fois de plus.

Gorbak lui, aurait été envoyé garder la luxueuse propriétée du client. Il faisait son petit effet chez les gobelins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loon/Alexane
Mercenaire
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 02/04/2016
Age : 22

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Sam 6 Mai - 12:54

Apprenant les mauvaises nouvelles, l'adorable semi-orc mort, son compagnon disparu et probablement dans le même état, la pauvre Loon qui semblait perdre toutes les personnes qu'elle appréciait avait une certaine difficulté à y faire face.

C'était après tout la première fois depuis de nombreuses années qu'elle s'était autorisée à s'attacher à d'autres êtres humains, à elle-même être humaine au final.

Sa réaction fût sans doute des plus humaines elle aussi puisqu'elle avait décidé de se réfugier dans l'alcool pour la première fois, comme le faisait souvent ses collègues.
Sauf qu'on la retrouva au beau milieu de la nuit dans un état plus que pitoyable, elle qui ne tenait pas la boisson, si elle avait vomi tout ces boyaux un peu partout où elle avait déambulé, on avait aussi pu l'entendre chanter des chansons bien macabres ou hurler, rire comme la psychopathe qu'elle est pendant qu'elle s'amusait à torturer les rats qu'elle trouvait, usant de sa dague, comme une gamine dérangée.

Au petit matin, c'était une tout autre personne, le teint pâlie par la gueule de bois et la tristesse, Loon se terrait dans un profond silence comme si elle était devenue soudainement muette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assast
Capitaine
avatar

Messages : 1882
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Sam 6 Mai - 13:34

Sur une embarcation de fortune se trouvait un corps inerte. Bercé par le clapotis des vagues et les rayons de lune qui l'éclairaient faiblement.
Sur lui portaient des regards. Dix, vingt, ou plus, impossible de le dire l'obscurité les masquait, mais ils reflétaient à coup sûr mélancolie et chagrin.
Une voix s'éleva par dessus les ombres.

"Il est toujours difficile de laisser partir les plus jeunes et vigoureux d'entre nous, mais c'est quand cela arrive, la réalité s'impose de la plus implacable et douloureuse des manières.
Tu t'étais battu pour te faire une place toute ta vie dans un monde qui ne pouvait que te rejeter, mais je crois que tu l'avais trouvé, à nos côtés.
Repose en paix Grem Torvald. Tu ne seras pas oublié.
Quant à toi, Celestin. Tu n'étais sans doutes pas fait pour cette vie mais tu es resté là. Certains moqueront ton courage, mais il faut beaucoup de bravoure pour faire face à des dangers qui nous dépassent totalement. Puisse-tu retrouver ton protecteur dans l'au delà.
La rédemption ou la mort !"


Le cri se répéta en écho, plusieurs fois et alors la barque s'embrasa, glissant sur la mer pour un dernier voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://retribution.forum-pro.fr
Aliénor
Mercenaire
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 09/04/2016

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Dim 7 Mai - 16:56

Une lettre sera parvenue au Capitaine, tôt dans la matinée.
Citation :


Le septième jour du cinquième mois de l'an 37.

Capitaine,

Il s’est passé un long mois avant que je ne prenne cette décision, et pourtant j’hésite encore. Ma main tremble, la plume croche, le papier se gave d’encre, et la poubelle se remplit d’un nombre ridicule de parchemins froissés qu’elle en déborde. Un beau gâchis. Il en aurait ri.
Un mois. Cela fait bien trop longtemps que j’aurais dû vous présenter cette missive, pourtant la couardise tant que les récents événements m’en empêchaient, sans que je veuille un instant y songer ; la réalité est dure à accepter, atrocement douloureuse même, pour qui à perdu un camarade cher. Trop dans notre profession. Sans aucun doute. Aujourd’hui pourtant, et grâce à lui, un regain d’espoir me vient, aussi me suis-je imposée à poser par écrit cette décision prise depuis le départ : vous quitter, la Rétribution et ses hommes que j’ai apprit à aimer, lorsque lui disparaîtrait, pour un avenir encore incertain, mais auquel je sais pouvoir me raccrocher.

La Rédemption ou la Mort,

Aliénor Alerian.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ylanah Ziegler
Vétéran
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 22/01/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Lun 8 Mai - 1:02

Ylanah avait accompagné Leinart et Warren jusqu'à l'infirmerie dès leur arrivée, continuant de compresser leurs blessures pour qu'ils ne se vident pas de leur sang. Si eux deux étaient dans un piteux état, la prêtresse n'en menait pas large et faisait facilement dix ans de plus en cette fin de soirée : les traits tirés, les yeux rougis par les larmes, le teint pâle comme la mort, et couverte du sang d'innombrables de ses frères et soeurs d'armes.

C'était sûrement la raison pour laquelle elle avait été refoulée de l'infirmerie, se faisant ordonner de prendre du repos. Elle n'avait tout simplement pas compris la décision sur le coup : comment était-elle supposée se reposer en de telles circonstances ? Elle comprit bien sûr après coup que c'était à cause des erreurs qu'elle aurait pu faire en traiter les blessés, mais la pilule restait dure à avaler. Elle s'était donc à la place rendue d'un pas lent aux funérailles de Grem et Célestin.

Si elle connaissait moins bien le second que le premier, il avait eu au moins le mérite de toujours tout faire pour la défendre, malgré ses compétences de combat inférieures à celles de ses frères d'armes. Il n'était peut-être pas le plus brave entre tous, mais il n'avait pas à rougir de la manière dont-il s'était comporté selon elle, et le triste sort qu'il avait rencontré ne faisait qu'accentuer sa peine.

Pour Grem... c'était un ami, un élève, quelqu'un qu'elle appréciait beaucoup malgré leurs différences, et la personne avec laquelle elle partageait sûrement le plus de valeurs hors de l'infirmerie. Pas le plus brillant des mercenaires, mais un des plus courageux et des plus intègres qui a de nombreuses reprises également, était venu à son secours. Elle avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour le sauver, absolument tout. Mais ses prières à la Lumière n'avaient finalement pas suffit, et elle avait pratiquement été incapable d'annoncer sa mort à Tarhïel, ayant l'impression d'avoir failli à sa tâche.

Et, Alphred... Malgré le changement de comportement récent du mercenaire, elle espérait de tout coeur que celui-ci était encore en vie, le considérant comme un ami, un protecteur.

Peu de temps après les funérailles et après avoir subit les attaques d'un pandaren ivre, elle s'était réfugiée au même bar que Loon en ignorant les paroles de Taegian, inconsolable et en larmes. Elle était partie pour noyer son chagrin dans l'alcool toute la nuit, se sentant fautive, seule.

Elle s'était finalement arrêtée après son premier et dernier verre, non sans faire de gros efforts pour se contenir. Anarya lui avait fait confiance, et elle lui avait promis de faire ce qu'elle savait faire de mieux quoi qu'il arrive : sauver des vies.

Dans un état lamentable tant émotionnellement que physiquement, la jeune femme parti se coucher en chancelant.

Le lendemain matin, toujours dans une petite forme, les yeux encore rouges de larmes, elle était de retour à l'infirmerie. Elle n'avait pas oubliée la veille, et s'était bien pour cette raison qu'elle s'était remise au travail avec acharnement. Augustus et Sébastien, et le reste de la compagnie a fortiori avaient encore besoin d'elle. Elle ne pouvait pas se permettre de flancher, pas maintenant. Elle prendrait le temps de faire son deuil plus tard.

En attendant, elle suivrait les conseils de l'ancienne adjudante de Rétribution à la lettre, prenant sur elle, et faisant tout son possible pour garder en vie le reste de ses camarades. Elle ne les sauveraient sûrement pas tous, mais elle en garderait en vie autant que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gor'Bak
Socio-traître
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Mar 16 Mai - 16:34

C'est après quelques jours de mijotage dans sa marmite que Gorbak réchauffa son ragoût de Hozen. Accompagné de fruits exotiques frais et de maïs il se serait régalé et aura déclaré que "C'EST DE LA BONNE VIANDE, UN ARRIÈRE GOÛT D'ESCLAVE."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assast
Capitaine
avatar

Messages : 1882
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Mer 17 Mai - 13:57

On avait apprêté le cadavre déchiqueté le mieux possible, et drapé son corps d'un drap de lin blanc. Seul subsistait son visage, épargné par l'affreuse mutilation qui lui avait été fatale.
Le discours fût bref, cette fois mais les visages las et fatigués qui cernaient de torche le radeau de fortune en disaient long sur l'état d'esprit qui régnait chez les mercenaires.

"Il était un ami et un frère. Sa mort n'était ni glorieuse, ni misérable, mais à l'image de la vie que nous menons tous et que nous avons choisis. Les soldats vivent et meurent. Les forêts de Lordaeron se souviendront de ton nom, en écho à tes crimes expiés à nos côtés. Reposes en paix, tu es libre."

Puis vinrent les flammes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://retribution.forum-pro.fr
Eldared
Adjudant
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 10/02/2012

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Mer 17 Mai - 17:02

       Ces derniers jours, Augustus avait forgé des relations comme il forge des armes, de façon précise et assurée. Sa composante droite et rigoureuse des premiers jours subsistait encore mais tendait à s'effacer de plus en plus. Le rescapé de Rempart-du-Néant se plaisait en compagnie des autres mercenaires et cela se voyait, il travaillait sans relâche, premier arrivé à l'entraînement matinal, et hors des missions il avait trouvé la tâche d'aider à réparer les armures des mercenaires endommagées à défaut d'avoir une forge digne de ce nom à faire chauffer, et une enclume à marteler.

       Ces changements d'attitude s'accompagnaient de changements de posture, lui qui marchait toujours droit, les épaules hautes dans les rues de la ville claudiquait quelque peu depuis sa rencontre avec le maître-lame orc, et c'est même peut-être ces nouveaux ajustements bancals qui ajoutés à son allure fière donnent une image valeureuse et brave du maître d'arme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reese Korten
Mercenaire
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 24
Localisation : Azeroth

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Jeu 18 Mai - 13:30

Bizarre; elle se sentait bizarre après cette première mission. Surtout quand elle eu encore et encore cette image du quel'dorei se faire pulvériser par un boulet de canon alors qu'elle avait les mains dans les entrailles de Wanda.

Elle secoua la tête, assise dans un coin de la péniche à l'écart de tout le monde. Elle avait besoin de sa méditation quotidienne après l'entrainement pour se sentir plus sereine pour la journée. Elle regarda principalement l'eau devant elle, berçait par son illusion de calme. Elle finit par attraper un peu entre le creux de ses mains pour se rincer le visage et se concentrer sur la suite. Elle se releva pour aller en direction de l'infirmerie.

Elle passa en revue les blessés admis ici pour voir ce qui était à faire, un changement de perfusion, de bandage, de laver au mieux qu'elle pouvait les infirmes cloués sur un lit. Elle apporté un soutient moral autant que physique à qui voulait lui adresser la parole. Toujours souriante et calme. Elle prenait le temps de bien faire les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loon/Alexane
Mercenaire
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 02/04/2016
Age : 22

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Ven 19 Mai - 14:54

Loon observait le visage sans vie de Taegian, un visage qui finalement lui rappelait quelque chose. Il aura fallu qu'elle le voit figer dans la mort pour se rendre compte qu'elle l'avait connu, enfin de vu, autrefois au Comté de l'Orage.

"Quelle ironie du sort..." avait-elle murmuré en fixant cette mine inerte, et c'était les derniers mots qu'elle adressa a l'elfe avant de retourner a ses occupations.

Elle semblait moins plongée dans l'alcool et le désespoir, petit à petit elle reprenait du poil de la bête, Loon n'avait jamais été du genre à se morfondre longtemps.
Non, elle était de celles qui remontaient vite la pente, une survivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assast
Capitaine
avatar

Messages : 1882
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Mar 23 Mai - 21:22

Nuit noire. Cinq formes silencieuses se mouvaient le long de la coque du navire, armées de poignards effilés.
Les sentinelles qui patrouillaient sur le pont ne se doutaient pas le moins du monde de leur présence et poursuivaient leur ronde, lanternes et armes dans les mains en espérant un sommeil qui leur était refusé.
Un des sabords arrière était mal refermé et d'un geste sec, la silhouette la plus proche le fit céder d'un coup de crochet. Des regards, des bruissements et voilà qu'elles se glissaient dans l'embrasure et contournaient la pièce de bord.
Le pont d'artillerie était vide, mais la lueur des torches éclairait l'accès à la cale et les voix des gardes étaient audibles d'ici. Pas leur route.
La forme de tête dégaina ses armes, aussitôt imitée par les autres.
L'escalier menant au pont inférieur, au dessus n'était pas loin et ils eurent tôt fait de l'encercler. Des pas.
L'homme de tête attendit le moment opportun et sectionna la gorge du marin qui dévalait l'escalier, conduisant doucement son corps au sol pour l'empêcher d'alerter tout l'équipage.
Ensemble, ils grimpèrent ensuite avec prudence pour se retrouver dans un couloir faiblement éclairé. Sur la gauche, une ouverture donnait sur une grande salle ou trois hommes et deux femmes jouaient aux dés autours d'un pichet de gros rouge. Sur la droite, trois autres portes indiquaient des cabines. Un homme blond aux cheveux filasses et à l'armure de cuir montait la garde, alerte.
Pas assez.
Un trait d'arbalète fusa pour lui transpercer la gorge tandis qu'un des intrus filait sur lui pour ralentir sa chute.
Le silence, toujours le silence.
La porte qu'on leur avait indiqué se trouvait là. Ils l'entourèrent tandis que deux d'entre eux surveillaient le couloir. Le travail serait facile, rien qu'un homme et une femme.
Le volet de bois grinça et ils réalisèrent leur erreur. Un homme se trouvait bien là, mais ce n'était pas celui qu'ils escomptaient. Grand au visage fin et aux cheveux argents qui ondulaient, un elfe. Ils avaient été trompés.
Un poignard fusa mais s'immobilisa au contact et son possesseur s'écrasa contre le mur dans un craquement sinistre, nuque brisée.
Les deux autres eurent un instant d'hésitation alors que déjà des cris d'alarme retentissaient dans le couloir.
Un de trop.
L'attaque du premier fût esquivée et un javelot de givre lui perça la poitrine. Le second tenta de battre en retraite mais fût cueillit par un projectile arcanique et s'effondra. La fuite lui était interdite, tout autant que l'échec et il se ficha sa propre lame dans la gorge.
Le mage eu un soupir agacé alors que des hommes d'armes déboulaient dans la cabine.
"Vous n'êtes pas blessé mon Lieutenant ?" fit le premier à arriver
"Vous plaisantez ? Nettoyez-moi ça. Il y en avait d'autres ?"
"Deux. Mais ils sont parvenus à fuir. Nous allons les rattraper."
"Faites donc ça. Je vais prévenir le capitaine. Et j'entend que ma cabine soit impeccable à mon retour" ajouta t-il avant de sortir dans un claquement de cape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://retribution.forum-pro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rumeurs de la compagnie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rumeurs NBA
» [RAID] La Compagnie KOUBAK ®
» Rumeurs : morts inexpliquées dans les royaumes humains.
» Les rumeurs + ou - certaines de Mars 2010
» Nouveaux Comtes Vampires, compil des rumeurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rétribution :: Le campement :: Le feu de camp-
Sauter vers: