Rétribution

Guilde RP sur Kirin Tor - World of Warcraft
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rumeurs de la compagnie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25  Suivant
AuteurMessage
Anarya
Mercenaire
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 14/12/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Jeu 22 Fév - 16:04

Elle ne pleurerait pas. Pas parce qu'il ne l'aurait pas souhaité, ou qu'elle se voulait rester forte pour épauler Ylanah. Pas non plus parce que sa mort la laissait indifférente, non. Il allait lui manquer, pour sûr. Elle se souvenait de cette campagne, celle qui les avait conduits au bois de la pénombre, elle, son amie Malena. En tête d'un convoi où se tenaient des visages aujourd'hui disparus. Jacek resterait l'un de ceux dont elle se souviendrait. Elle s'accrochait à l'idée que sa mort n'eut pas été vaine. Ylanah était encore entière. Secouée, mais en vie.

Jacek Falsom avait eu une belle fin. Une fin comme il pouvait l'espérer. Digne d'un héros. Il avait sacrifié sa vie pour l'un des membres de cette compagnie, en plus d'être de son vivant l'un des meilleurs camarades que la plupart des mercenaires avaient connu. C'était le cas pour elle en tous cas. Le rempart de la Rétribution ne serait pas oublié.

Non, elle ne pleurait pas, car une flamme d'un nouveau genre s'était allumée après cette bataille où elle avait été impuissante. Plus déterminée que jamais à affronter les horreurs qui se manifestaient de plus en plus souvent. Trop souvent. Plus convaincue qu'il existait d'autres moyens que ses flammes pour venir en aide à ses camarades. Flammes qu'elle connaissait trop bien, sur lesquelles elle se reposait et dont elle avait tendance, à tort, d'user le plus fréquemment possible pour soutenir ses confrères. Flammes qui se montraient rarement salvatrices, en fin de compte.

Elle aura veillé près du bûcher jusqu'à ce que les dernières cendres ne se soient éteintes, avant de rejoindre l'infirmerie pour se faire inspecter. La fatigue aura finalement eu raison d'elle ce soir là.

_

Au lendemain, tôt dans la matinée, certains mercenaires auront pu la voir s'éloigner un peu du campement en emportant quelques tomes usés par les années. Une fumée, un principe. Ses dernières flammes, jusqu'à ce qu'il soit réellement nécessaire d'en user de nouveau, mais pas pour détruire. Elle n'y dérogerait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renard
Zoophile
avatar

Messages : 369
Date d'inscription : 15/02/2012
Age : 22
Localisation : A L'AISE BREIZH

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Jeu 22 Fév - 21:36

Peinée et à bout de force, Elena sera restée silencieuse devant le bûcher quelques instants, les paupières fermées, susurrant pour elle-même, pour Falsom. Puis elle aura relevé ses yeux vairons, perdus dans les flammes, ondulants au bon vouloir du vent, avant de retrouver un air plus dur, inébranlable.

"Renard", comme dirait ce bon vieux Ragoût, se sera ensuite approchée d'Ylanah afin de l'entourer de ses bras un court moment, sans un mot, son instinct maternel reprenant toujours le dessus.

Enfin, elle aura quitté la cérémonie pour aller se réfugier dans les draps et bras chauds qui l'attendaient.

~

Au petit matin, l'archère se sera mise à éplucher une trentaine de pommes de terre, avant de se mettre à la recherche de la fameuse recette de Ragoût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacek
Mercenaire
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 24/04/2016

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Ven 23 Fév - 0:29

Le Vide a consumé le brave Falsom et la plupart de ses possessions, on trouvera néanmoins un coffret dans sa tente contenant quinze marques noires, les économies du mercenaire ainsi qu'une enveloppe.

Citation :
La sale histoire dans cette affaire c'est que j'ai connu la rédemption tout comme la mort et que j'étais toujours là pour en parler alors que nombre de mes camarades tombaient sans jamais se relever.
Ne soyez pas triste car j'ai enfin atteint mon but, j'espère que ma fin est digne d'une légende, si c'est le cas n'oubliez pas de préciser que j'étais un chevalier et de me donner vingt ans de moins.


Je laisse le soin au Capitaine de partager mes deniers avec l'ensemble des mercenaires de Rétribution.

Ma fidèle lame, Honneur de Boralus, revient à Champion au Sergent à l'Adjudant Shelton. Qu'il continue de montrer l'exemple et pour qu'il me pardonne Chance.

N'ayant jamais eu l'utilité de mes marques noires, je souhaite qu'elles soient partagées équitablement entre les vétérans, le cœur fidèle de la compagnie.

Et pour le reste des affaires, servez vous. Renvoyez simplement mon vieux tabard d'Argent en Lordaeron chez les croisés.



J'ai de l'affection pour l'ensemble de la compagnie, vous êtes ma famille et je suis content d'être parti entouré des miens...

A Toubib, mon vieux frère d'arme et ami, digne du respect des plus grands, peu de mercenaires peuvent se vanter de ne pas lui devoir la vie. Je n'ai qu'une demande, continue de veiller sur les autres.

A Fluette, avec sa gentillesse qui n'a d'égale que sa bienveillance. Tu es un exemple de ferveur et chaque jour qui passe, je t'admire un peu plus. Je te souhaite beaucoup de bonheur.

A Blanche, ta passion et ton esprit te donnent une envie de vaincre terriblement contagieuse, je ne compte plus le nombre fois où ta magie nous a sauvés d'un désastre. Tu restes une amie qui m'es chère et une soeur d'arme sans pareille.

Je pourrais noircir une dizaine d'autres feuilles en parlant de Chipie, Tison, Vaelys, Champion, Sarnov, Kinkan, Eldared, Silence, Viril, Titus, Renard, Roupille, Mademoiselle, Barbu, Grum... et tant d'autres que je ne saurais honorer à leur juste valeur avec simplement des mots.

Vous allez me manquer.

Sincèrement vôtre, Jacek Falsom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyonne
Allié/Client
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 04/06/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Dim 25 Fév - 3:50

C'était comme pour Dorenorf. Une boule grossissante qui l'empêchait de respirer. Une douleur à la poitrine, déchirante, qui perturbait l'équilibre de son quotidien. C'était dur à avouer, mais leurs morts marquaient davantage Lyonne que celles des autres malchanceux. Elle aurait préféré que ce soit le paysan du coin, le cuisinier ou le bûcheron. Enfin, le temps finirait bientôt par effacer ce mal-être, les souvenirs et toute trace de douleur. La corsaire farfouilla dans le bazar de ses affaires, extirpant une lame et une poche d'encre.


***

Le noir du pigment se mêlait au carmin de son sang, retombant en gouttelettes sur le sol de sa tente, dans un fracas sourd. Le tatouage était un peu bancal, mal structuré et résolument pas aussi beau que ce qu'elle avait imaginait cependant c'était fait. Sur l'intérieur de son bras droit s’inscrivaient dorénavant six lettres capitales ordonnées de façon malhabile: Chipie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assast
Capitaine
avatar

Messages : 2013
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Mer 28 Fév - 3:58

La soirée avait été compliquée, sur tous les plans.

Avec la défaite finale de Zunmankar et le retour de la troupe, on aurait pu penser que ces derniers allaient pouvoir souffler et prendre un repos mérité mais l'incident qui avait émaillé le début de nuit pesait lourd et avait échauffé les esprits fatigués des femmes et des hommes de la compagnie.
Le responsable avait été mis aux fers et gardé par les plus anciens et les plus loyaux des mercenaires. Personne n'avait été autorisé, hormis les officiers et ses gardiens, à l'approcher.
Le lendemain, alors que tous faisaient leurs paquets et que l'humeur morose de la veille peinait à se dissiper malgré la promesse d'un court séjour à la capitale, le Capitaine pris la parole devant l'intégralité de ses hommes.

"Mercenaires. Le contrat a été honoré et les trolls vaincus. Ils ne seront plus une menace pour la région et le Lieutenant Montclair pourra de nouveau assurer seule la sécurité de la mine de cobalt. Vous avez bien travaillés et je suis fier de vous.
J'aimerai néanmoins revenir sur l'incident de ce soir.
Le mercenaire Horza, en fouillant le cadavre fumant de notre ennemi, s'est emparé d'une relique d'une dangerosité extrême. Contrevenant d'abord au règlement de la compagnie qui veut que les objets magiques soient confiés aux officiers, il a ensuite volontairement caché l'existence du dit artefact et menti non seulement à ses camarades, mais également à ses supérieurs.
Vous n'êtes pas des enfants. Vous êtes des adultes responsables et en tant que tels vous devez être capables de comprendre qu'un tel objet ne doit pas se trouver entre toutes les mains. Si cela amuse certain de penser profit à court terme, voir gain de puissance, sachez que je ne vous retiens pas.
Nous ne sommes pas un groupe de voleurs de bas étage ni une fraternité de soudards.
Horza vous a mis en danger en dissimulant un objet imprégné des puissances du vide que vous veniez d'affronter. Souhaitez vous sincèrement que la corruption s'étende au sein de notre compagnie parce qu'un idiot a voulu agir de la manière la plus égoïste qui soit ?
Qu'il soit un guerrier courageux ne change rien à sa faute.
Il a commis un acte allant contre nos intérêts à tous et il sera puni en conséquences.
Les officiers décideront ensemble de son sort et la décision sera rapidement rendue publique.
Maintenant je vous demande de vous préparer, le Brise-voiles nous attend."


Un murmure parcouru l'assistance alors que l'officier se détournait déjà. Convaincus ou pas, maintenant ils savaient. Le reste n'était qu'une question de bon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://retribution.forum-pro.fr
Helios
Mercenaire
avatar

Messages : 647
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Jeu 1 Mar - 0:03

« Quand un homme a perdu tout ce qui imposait à la multitude, dans son malheur il se voit encore le jouet de ce qu'il y a de plus lâche et de plus méprisable. » Disait une grande Reine.

Les deux dernières semaines avaient été terribles pour le comédien Hélios, souvent qualifié d'étrange ou sulfureux, sinon gênant.
S'il avait, du moins pour certains, lutté jusqu'au bout face aux suppôts du Vide dans l'antre du prophète, les murmures avaient eu raison de son esprit trouble. On l'entendait alors souvent marmonner dans la cale lorsqu'il n'était absorbé par de longues séances de méditation. Régulièrement il changeait de masque ou l'envoyait voler au loin, exposant sa peau si pâle qu'on l'eût cru nécrosée, une honte pour l'homme si friand des représentations publiques.
Son miroir de poche, il l'avait déjà brisé.
Il ne prenait même plus soin de sa barbiche au noir d'ébène.

Enfin, il avait fini par retrouver quelques couleurs et expulser des pensées parasites pour s'adonner à ses activités favorites : aiguiser ses lames ou harceler ses nouveaux camarades, qu'il appréciait sûrement par la force des choses.

Cependant « On ne retourne pas de bon cœur où l'on s'est trouvé mal » et l'arrivée des mercenaires à Hurlevent s'ensuivit d'une subite disparition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Bexley
Mercenaire
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 12/07/2017

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Ven 2 Mar - 19:47

Le vieux worgen lança un dernier coup d’œil vers le Brise-Voile alors qu'il le quittait. Il avait rendu son tabard ainsi que le reste de son uniforme.

Son passage dans la compagnie fut au bout du compte à la fois remarquable et pas du tout. Personnage discret, peu bavard, il n'aura sans pas marqué grand monde et ça lui allait très bien comme ça.

William Bexley disparaissait en même temps que le statut de mercenaire du rôdeur. Quant à lui, il trouverait un nouveau nom adapté à ses prochaines pérégrinations, comme d'ordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loon/Liryin
Vétéran
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 02/04/2016
Age : 23

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Jeu 8 Mar - 0:55

Une rumeur court à Hurlevent en ce jour et pour les prochains qui viendront.
Que ce soit des passionnés, des curieux ou des habitués du donjon de Hurlevent, tous en parleront, de cette oeuvre d'art nouvellement placée dans la Galerie qui fera débat pour un petit bout du temps.

Et cette oeuvre, c'est une poterie aux détails incroyablement précis :

C'est une représentation de Loon allongée sur le côté qu'aura crée l'artiste Angiri.
La jeune femme, l'air mélancolique d'un moment d'égarement, dans ses pensées, faisant ressortir les traits poupin de son visage et une certaine douceur que même la terre glaise n'aura su effacer. Allongée sur le côté, recouverte d'un drap que l'artiste aura travaillé au corps en faisant quelques ondulations pour donner un effet de mouvement, laissant voir les marques sur son corps les plus profondes.
Les mains de Loon seront fidèles, malheureusement fripées à cause des brûlures, laissant émaner tout de même la grâce féminine qui les anime.
Les jambes, non couvertes, présentes les diverses marques et traumas subit par Loon durant son aventure face aux malheurs de la vie.
Pour un inconnu, cette femme est à la fois laide et belle, affichant un contraste entre beauté et mutilation au corps.
Pour ceux qui la connaissent, ils pourront difficilement croire à une coïncidence tant les traits et les cicatrices sont fidèles à la réalité.
Pour l’œil observateur, le pli du drap ne couvrira que la moitié d'un sein, l'autre étant visible, fidèle à sa rondeur et à son armure de scarifications. En réalité, le ventre, l'intimité et le haut des cuisses de Loon sont couverts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyonne
Allié/Client
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 04/06/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Ven 9 Mar - 10:22

Une étincelle de nostalgie -qui avait d'ores et déjà embrasé une volonté de changement- alimentait un débat aussi infini que stérile. Lyonne prenait place dans des appartements luxueux de la capitale, loin du donjon et des foules qui semblaient s'y bousculer pour contempler.. La statue d'une pauvre inconnue, enfin. L'ancienne corsaire s'avisait d'un air sulfureux, au delà de toute caricature, dans un miroir au reflet net, entouré de dorures élégantes.

«Pensez vous que cette longueur de cheveux est respectable Mancélion? Et si je rectifiais de quelques centimètres? Hm? Peut-être devrais-je les faire lisser... Ou.. Effiler ?

Le doute s’immisçait au plus profond de la conversation. Un monologue insipide auquel Mancélion avait d'ores et déjà cessé de prendre part. Pourtant, il ne pouvait se résoudre à cesser de la regarder, de la fixer.

-Quoiiiiiiiiiiiii ?!, souffla Lyonne alors que sa bouche prenait la forme d'un bec d'anatidé .

"Rien" pensa l'intendant de la maison d'Éléos, "rien si ce n'est que je préférais que vous restiez à Hurlevent, bien au chaud derrière les grandes murailles plutôt que de repartir à l'aventure et risquer votre vie. Je vous considère comme une sœur et me rappelle souvent que si vous aviez parlé à Bartimée de vos problèmes, il les aurait certainement pardonné vos fautes. Que je suis un idiot qui n'a jamais su prendre les choses en main malgré les souvenirs enivrants de ces soirées passées sur nos navires, à rire aux éclats avec vous, et Anémone. Qu'aussi loin que je me souvienne, votre sourire, votre répartie, vos grands yeux bleus ont toujours réussi à réchauffer nos cœurs. Et le mien brûle encore désespérément au soleil de vos regards, et même à l'ombre de vos mordillements de lèvres. Et l'idée que vous puissiez mourir à l'autre bout du monde, dans cette compagnie crasseuse au lieu de venir présenter vos excuses à Adèle et à votre mère me terrifie, me désole et me hante. J'aurais du vous dire tout cela il y a des anné- "

«D'Éléos..? Quelque chose ne va pas?

-Non, rien, von Einsman. Vous voulez mon avis ? Coiffez les en chignon.»

"Je suis sur qu'il aimera".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alma Tolledo
Mercenaire
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 18/11/2016
Age : 31

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Jeu 22 Mar - 9:14

Il n'avait pas suffit d'un long moment pour remarquer, voire manquer, de la présence du freux au sein de la compagnie.
Aucun cas de vol d'objet de babioles un peu rutilantes n'était à déclarer, et tout le monde pouvait manger paisiblement sans craindre un coup de bec opportuniste au détour d'une bouchée imprudente.
Et pour cause, l'animal demeurait à l'abris, silencieux, et en proie a des soins tout particuliers. Il en allait évidemment de même pour Alma, sans que cela ne change réellement des autres jours.

L'heure était pourtant au Printemps, et avec lui, la fin d'une torpeur hivernale qui avait touché une grande partie de la faune. Et si le climat de la Pandarie ne se prêtait pas forcément à ce réflexe naturel, le cycle était entrain de s'achever, lentement. La fin de ce cycle laisserai ainsi place a l'apparition timide de ces quelques oiseaux rares.

_________________
Tremble, Hellheim, car Olivia va y foutre le bordel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarya
Mercenaire
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 14/12/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Mer 28 Mar - 16:32

Les mercenaires n'auront pas beaucoup pu observer l'arcaniste en action depuis le début de la campagne de Pandarie. La plupart du temps isolée et penchée sur des tomes aux couvertures sombres et poussiéreuses, les fameuses flammes de Blanche manqueront, ou pas, au groupe durant ses missions. Quoi qu'il en soit, il semblerait que celle-ci soit déterminée à se pencher sur des sujets autres dont elle ne dévoilera rien à personne, esquivant toute question de manière habile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarya
Mercenaire
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 14/12/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Lun 2 Avr - 18:51

Assise à l'ombre de l'un de ces grands arbres de Micolline, l'arcaniste sirotait un cocktail aux couleurs des fruits et légumes du marché de la région. La Vallée des Quatre vents, le soleil couchant. Un air de vacances. Et pourtant, il y avait du travail. La pile de volumes qu'elle avait emporté demeurait à ses côtés alors qu'elle s'offrait encore quelques secondes avant de s'y mettre. Une dernière gorgée. Hélios était occupé. Tant pis, rien ne pressait finalement. L'occasion de se pencher sur d'autres recherches se présentait enfin. Le premier volume avait un peu pris l'humidité mais les écrits demeuraient intacts. « La transmutation et le corps » un sujet qui s'annonçait déjà intéressant. Une rapide consultation du sommaire et elle fit défiler les pages pour atteindre le chapitre recherché :  « L’œil ». Des schémas de l’œil humain, de celui d'autres races. Des commentaires de transmutateurs célèbres sur les avantages, les inconvénients et les risques, des théories, les récits d'essais manqués ou non. Des rappels à la loi.

S'il y avait du travail, le temps ne manquait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glenn Oldman
Mercenaire
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 04/11/2017

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Mer 4 Avr - 8:29

Une fois, deux fois. Trois fois...

Le jeune homme avait fini par cesser de compter le nombre de fois où il avait défié - bien malgré lui -  l'idée même de mourir et s'était retrouvé allongé dans un lit de fortune. Son retour en Pandarie ne manqua pas de lui rappeler la première rencontre avec le monde des esprits. Les Shas vus ce soir même? Ses propres peurs, mais surtout sa propre rage intérieure qu'il tâchait de garder bien au chaud, tapie sous l'épais manteau de fanfaronnade qu'il s'efforçait à montrer, et qui, il se l'avoua lui même, "n'était bon qu'à le tromper lui même, et personne d'autre". 
Il n'avait de cesse de se voiler la face, mais quelle importance?

La fuite en avant. Son constat dans ce cabanon converti en infirmerie restait le même à ce sujet : sans aucun regret. "Aucun regret, si ce n'est peut être que..."

Muni de quoi écrire, les mots finirent par se coucher seuls pour quelques lettres à envoyer sur le continent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilou
Mercenaire
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 09/04/2016

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Ven 6 Avr - 19:48

Les jours qui suivirent l'attaque se passèrent sans que Giles ne quitte ses bêtes un instant, sinon pour aller chercher de quoi se mettre sous les crocs.
À ses dépends apprit l'inconscient qu'il ne valait mieux pas approcher un animal en convalescence... Car les gorges grondent et les mâchoires claquent, et ce n'est pas forcément celui auquel on s'attend qui met en garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assast
Capitaine
avatar

Messages : 2013
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Lun 9 Avr - 14:53

Le Dao avait été démantelé à cause de ses propres fractures internes. Son conseil et ses agents étaient morts et les responsables encore en vie  arrêtés et conduits aux autorités qui se chargeraient de les juger comme il se doit.
Le témoignage de Panse-Farcie permis cependant de retrouver la trace de Brasse-Tempête. Enfermé dans une cabane à Krasarang, le pauvre brasseur traumatisé fût libéré avec un grand soulagement par les mercenaires ce qui permis la livraison des ingrédients et la remise en route de la brasserie.
La compagnie reçue son paiement avec une prime conséquente piochée dans les caisses noires du Dao.
La ville agricole pu de nouveau connaître une paix relative et les mercenaires reprirent leur route, laissant derrière eux deux valeureux guerriers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://retribution.forum-pro.fr
Anarya
Mercenaire
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 14/12/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Lun 9 Avr - 17:15

« C'est une plaisanterie ? »

Elle s'adressait au postier pandaren comme s'il était au courant de ce qui se tramait. Lui la regardait, surpris face à cette agression. Après tout, il ne faisait que son travail, qu'importe si la nouvelle était bonne ou mauvaise. On lui avait simplement demandé de retourner une réponse, fusse-t-elle au moins orale. Il attendait donc, surpris par cette réaction, les mots suivants de l'arcaniste qui semblait prête à prendre feu d'un instant à l'autre.

Elle relisait la lettre au seau de Fridegar, brisé de ses mains. Il n'y avait pas d'erreur, tout concordait et le premier avril était passé. Pas de plaisanterie possible, donc.

« Madame dites quelque chose ? » annonçait le pandaren, un brin dérangé alors que certains mercenaires avaient déjà relevé la tête vers eux. Il souhaitait partir, le rouge montant progressivement à ses joues poilues.

Quoi lui dire ? Ce n'était pas une proposition malgré la tournure que prenaient les phrases. Elle se doutait bien que certains à la tour des mages s'étaient posé des questions, il y a quelques mois. Fridegar mentait certainement lorsqu'il disait ne pas avoir entendu son nom depuis des années. Après tout, elle retournait souvent dans le quartier des mages pour consulter la bibliothèque de l'académie. Il mentait. Pourquoi se serait-il tourné vers elle autrement, et comment l'aurait-il trouvée ? Elle n'avait de toute évidence pas le choix, l'enjeu était important. Un refus catégorique éveillerait des soupçons, de même qu'argumenter en présentant la compagnie comme trop dangereuse. Balthazar avait toutes ses chances, sans doute plus encore qu'elle à ses départs. Et puis comment refuser un autre arcaniste ? Assast avait peut-être d'ailleurs reçu un courrier qui omettait les détails auxquels elle avait le droit.

« Depuis quand l'académie place ses élèves sortant sous l'aile d'arcanistes qui ne se portent pas volontaires ? » claqua-t-elle d'un ton sec.

Elle le regardait yeux dans les yeux alors que son visage se décomposait. Évidemment, il ne comprenait pas. On lui demandait simplement d'écouter sa réponse au cas où elle n'enverrait pas de lettre d'elle-même. Elle ne se donnerait pas cette peine de toute manière. Le coup était parfaitement calculé, elle ne pouvait que le recevoir, mais sans broncher.

« Dites à celui qui vous envoie que j'ai bien reçu le courrier et que j'accepte. Il faudra cependant que Balthazar passe par le recrutement, comme tout le monde. Je ne quitterai pas cette compagnie s'il venait à être refusé. »

Le pandaren hocha la tête, notant chaque mot dans un coin de son gros crâne. Il quitta les lieux là dessus, d'un pas un peu pressé.

Les idées se mélangeaient dans la tête de l'arcaniste. Elle s'était un peu calmée bien sûr. Il faudrait faire avec. Sans doute avait-il déjà entamé les démarches de recrutement. Elle priait cependant pour qu'il soit refusé par les recruteurs. Peut-être pourrait-elle demander à Assast d'influencer leur décision ? Dans le cas contraire, les morts sont nombreuses dans la Rétribution. Les accidents arrivent... Non, elle ferait avec. Balthazar n'avait rien à voir avec tout ça. Quoi qu'il avait peut-être reçu des ordres. Il allait falloir se montrer fine, et se montrer discrète sur ses travaux, plus que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helios
Mercenaire
avatar

Messages : 647
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Mer 11 Avr - 23:41

Helios avait passé une partie de la nuit à chercher son équipement, pourtant simplement déposé près des latrines, sans autre couverture que son caleçon moulant et, à son image, bien paré : "Eh bien... Eh bien... Vous me voyez bien embarrassé !" S'écriait-il en abordant les pauvres hères et insomniaques du campement, qui pour la plupart se contentaient de l'insulter ou lui jeter des pierres.

Pour autant, il se pliait au gré du vent comme les joncs de Pandarie, et aucun vil projectile ne l'allait atteindre, même les mieux ajustés. Il apparaissait et disparaissait en un éclair, levait le poing et s'éloignait pour reprendre ses recherches.
Regard de lynx, tu parles !
Trois heures pour trouver un uniforme de cuir complet et certainement accompagné d'autres déjà récupérés.

Le lendemain, on ne le trouvait pas dans sa couche mais aux prises avec  Brynt qui lui reprochait ses travers et étourderies, à raison sans doute.
Une histoire toute bête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyonne
Allié/Client
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 04/06/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Jeu 12 Avr - 10:53

Lyonne se décida à sortir des draps qui la maintenaient  accrochée à son simili-brancard. Elle avait eu vent des sources, des bains et de la nouvelle région occupée par la compagnie. Elle regarda le sol, y déposant dans un geste dépourvu de toute grâce la paume de son pied, titubant à moitié, encore très mal en point.

Il faisait nuit, la plupart des mercenaires était couchée, sauf quelques uns, dont les rondes constellaient les environs de petites taches blanches. Lyonne finit par se glisser dans l'eau d'un des bains, après avoir subtilisé de quoi remplir une peinte. Elle resta là quelques heures, à questionner et refaire le monde en solitaire, évitant de repenser à Kinkan et à Marvin, jonchés sur le sol, inertes. Au diable la barque, les principes religieux et les cérémonies. Après tout c'est au près d'eux qu'elle voudrait reposer à présent.

Elle leva sa choppe, vers un Kinkan imaginaire et lança dans un sursaut de clairvoyance.
«La rédemption ou la chtouille mon pote»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Grant
Sergent
avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 22/01/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Jeu 12 Avr - 13:41

Cela faisait déjà plusieurs semaines, pour ne pas dire mois que la présence de la jeune prêtresse sur le terrain se faisait des plus discrète. Le corps d'Ylanah peinait de se remettre de toutes les campagnes auxquelles elle avait participé ces bientôt deux dernières années. L'Abîme et le Comté-de-l'Orage en particuliers avaient pesé un lourd tribut sur la jeune femme.

Le corps recouvert de cicatrices, de traces de brûlures par le feu, l'ombre. Les poumons atteints - bien que légèrement - par la peste. Ses prières de résurrection et de soins divins qui la fatiguait plus que tout. La perte de son œil, les multiples poisons ayant circulé dans son organisme... C'était tout bonnement un miracle que la blonde soit encore en vie après tant de batailles. Ce n'était qu'un petit corps, jeune et fragile. C'était grâce à sa volonté de fer et ses camarades si elle tenait toujours en un seul morceau.

Elle venait à peine d'avoir vingt-cinq ans, et pourtant elle se sentait si fatiguée...

Elle aurait pu prendre sa retraite et quitter la compagnie, couler des jours heureux à Hurlevent et à La Marche de l'Ouest. Officier à la cathédrale. Mais la Rétribution était sa famille : elle ne pouvait la quitter, abandonner ses amis. Et même si elle n'allait plus que rarement sur le terrain, elle serait toujours utile, et les mercenaires avaient également besoin de soins au campement ; de plus, elle pourrait ainsi davantage se consacrer à la formation de Lyonne.

Aussi, on l'aura vu visiter nombre de mercenaires le lendemain matin de leur arrivée à la taverne des brumes. Ses amis, surtout, mais aussi certains nouveaux.

Il était temps de laisser la place à la "nouvelle génération".


Cadeaux de Pâques:
 

_________________
Panic Intensifies:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeryin Aubelame
Mercenaire
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 14/05/2017
Age : 20

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Ven 20 Avr - 19:14

Cela va changer beaucoup de choses...

Voilà déjà quelques heures que la jeune prêtresse à la foi sans failles était penchée au dessus de quelques nombreux carnets, potassant les notes qu'elle y avait inscrit au fil des mois. Presque un an, remarqua t-elle, refermant la couverture d'un livret noir que les voyages avaient rongé. Presque un an, dans deux mois tout au plus, qu'elle s'était embarquée dans la Rétribution. Elle avait revu entre les lignes les images des campagnes vécues, les forêts sombres d'Orneval, ses premiers débuts qui se suivirent dans les déserts et les gorges, jusqu'au Comté de l'Orage, aux Grisonnes, à la Pandarie...

A peu près dix mois de missions, de sorts et de soins. Plus le temps passait et plus elle avait perdu de vue ce qui avait fait sa force avant la compagnie. Plus elle avançait aux côtés des mercenaires et plus elle plaçait au dessus de tout courroux leur bien-être et survie. Mais pourtant..

La dernière mission, ce fuyard yaungol foudroyé sur place, parmi tant d'autres tirs, non pas par une balle de pistole mais bien par la Lumière. Ce n'était pas la première fois qu'elle remarquait ça, une réussite sur une créature que la Lumière n'aurait pas dû pouvoir frapper. Elle savait la chose possible chez les Ecarlates, mais.. non, ce n'en était pas une quand même. C'était.. différent.

Rangeant progressivement ses mille et un carnets, elle se surprit à espérer pouvoir poursuivre dans cette voie. Elle qui avait failli sombrer à bien des ténèbres dans une recherche de la puissance, la trouvait enfin au creux même de sa foi. Peut-être pourrait-elle enfin réussir là où ses enseignements d'Hurlevent avaient échoué. Mettant de côtés ses lointains souvenirs, elle s'agenouilla avant de rejoindre la troupe pour la mission d'aujourd'hui, remplissant sa tente d'une énième prière.

La lumière est notre guide, un rayon d'espoir dans un monde de ténèbres.
Alors que nous la servons, elle est notre plus grande servante.
Alors que nous la prions, sa puissance n'est que pour nous.
Et dans les ténèbres, alors que l'ombre nous menace, la lumière est toujours avec nous.
Dans nos esprits et dans nos actes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glenn Oldman
Mercenaire
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 04/11/2017

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Mer 2 Mai - 10:31

    
    "Quel imbécile tu fais, mon pauvre vieux. Incapable de te regarder dans un miroir? T'as plus qu'à raser les murs, maintenant."

La colère, ce poison sourd qui sillonnait déjà ses veines avait pris part de tout son corps. Quoique. C'était sans compter sur la peur, dont le jeune Gilnéen était fait, lui aussi. Un amer mariage, en somme.
Étendu sur un lit de l'infirmerie, le jeune homme restait silencieux en fixant le plafond avec une intensité telle que si les flammes l'habillait encore, il était persuadé qu'il y aurait mis le feu. Il demeurait ainsi, durant des heures à fixer ce point dans une infirmerie endormie.
Pourtant, il s'entendait hurler à plein poumon. Sa colère bouillonnait et frappait ses tympans. Frapper, hurler. Agir. Il en arrivait même à envier Hélios quelques heures plus tôt, qui lui au moins avait su réagir, plutôt que...

    "Passif. J'ai toujours su faire que ça. Putain, faut pas que je m'étonne."

Le père, la soeur. Sa mère, Teagan. Madsen et les autres. Le Major Crane, puis maintenant Elle. Elle aussi laissera tomber.

    "Si tu lui cause pas sa perte avant."

Les nombreuses brûlures qui rongeaient la peau du jeune rouquin marquaient pourtant quelquechose qu'il lui semblait impossible encore à reconnaitre. L'agitation de la veille, encore plus. 

Il a sa chance d'être en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oswin Nightmane
Mercenaire
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 06/01/2018

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Jeu 3 Mai - 20:15

Oswin était restée veiller sur le rouquin, mais c'était Oswin : cela voulait dire sans un bruit ni un éclat. Et tout juste si elle avait pu être remarquée, à vrai dire.

Elle repensait alors sans cesse à leur discussion, là-bas à Binan. Son défi lancé, et les petites piques échangées, la comédie quand l'un comme l'autre avait fait semblant de se vexer.
D'accord, elle ne savait pas s'amuser, et sans doute pas profiter de la vie non plus. Mais au moins elle savait faire ça.
Alors elle veillerait. Avec son fusil pour seule conversation, et ça aussi, ça serait silencieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Grant
Sergent
avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 22/01/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Dim 6 Mai - 13:31

Le Gilnéen soupira en observant la lune, assis devant les flammes du feu de camp. Tout cette semaine dernière avait été aussi éprouvante que riche en émotions qu'il se serait bien épargné.

Il ne connaissait pas bien Laern, mais la mort du jeune homme l'avait marqué. Il l'appréciait pour sa franchise et sa droiture et son sens du devoir un peu naïf qui lui était propre, et pour ses capacités sur le champ de bataille qui étaient plus qu'honorables. C'était un mercenaire qui n'hésitait pas à mettre sa vie en danger pour les autres et à lever son bouclier à l'arrière pour protéger mystiques et soigneurs plutôt que d'aller gonfler son ego en frappant en première ligne.

En définitive, c'était malheureusement ce qui l'avait emporté. Et le fait qu'Horza meure à son tour ensuite alors qu'il avait justement perdu la vie pour ce dernier laissait un goût plus qu'amer à Logan. La réaction de Titus de retour au camp n'avait fait que remuer le couteau de la plaie, mais qui pourrait lui en vouloir ? Pas lui en tout cas, il le plaignait plus qu'autre chose ; surtout vu le traitement que certains lui avaient réservé.

Il était presque heureux au final de ne pas avoir accompagné les autres dans leur périple face à leurs doutes, peur, orgueil et colère lors de la dernière mission. Il avait déjà libéré un Sha à la mort de Kinkan, il savait qu'il avait certaines choses à travailler chez lui et qu'il n'était pas encore tout à fait prêt.

Terminant d'affûter la lame, le mercenaire retourna ensuite à l'infirmerie pour faire changer ses bandages avant d'aller se coucher, en profitant pour tenir compagnie à Osgurd quelques temps avant de profiter d'un sommeil agité.

_________________
Panic Intensifies:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarya
Mercenaire
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 14/12/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Lun 14 Mai - 19:19

Seule dans sa tente, elle réfléchissait. Les travaux entrepris avec Hélios et maintenant Balthazar avaient été laissés de côté quelques jours afin que tous puissent se remettre de la mission les ayant amenés jusqu'à la salle de test titanide. Elle y avait usé de flammes arcaniques, malgré elle. La situation l'imposait, elle n'avait pas eu le choix, c'était ce qu'elle faisait de mieux.
Et pourtant, même si certains lui en étaient reconnaissants, elle ne voulait plus s'exposer à cette utilisation des arcanes. Elle ne connaissait que trop bien le sentiment grisant de cette puissance tant maîtrisée et avait pu goûter aux dérives que celle-ci entraînait parfois. Elle ne le voulait plus. L'orbe qu'elle avait obtenu grâce à Veille-ombres prenait aujourd'hui la forme d'un fardeau et non plus d'un cadeau.
D'un mouvement sec de poignet, elle ferma le coffret sur celui-ci. Elle ne voulait plus le voir, et devrait s'en débarrasser pour quelqu'un qui en ferait un meilleur usage, ou pas d'ailleurs, peu lui importait.
Elle releva la tête vers cette cage de verre renforcé et enchanté. Le wyrmelin qu'elle était d'elle-même allée chercher pour résoudre son problème de corruption faisait pâle figure. Ses écailles, ses effluves, étaient toujours immaculés, mais celui-ci avait bien triplé de volume et sa boîte, ou plutôt sa prison, ne suffirait bientôt plus à le contenir. Une idée lui vint à l'esprit. Quelque chose de risqué, mais qui pourrait l'aider et aider ses camarades pendant les missions : Le libérer de manière définitive, et le domestiquer. Lui apprendre à combattre pour lui, elle et ses alliés.
Prudemment, elle s'approcha. Pas de nourriture cette fois. Le wyrmelin ne lui sauta pas pour autant à la gorge, reconnaissant celle qui, malgré le temps qu'il passait enfermé par sa faute, s'inquiétait de son état et le nourrissait parfois plus que de raison.
« Nous allons faire un petit tour. »
Ils quittèrent la tente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor Dagern
Mercenaire
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 04/06/2012

MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   Sam 26 Mai - 17:43

Furieux ? Même pas. Le combat l'avait vidé de son énergie, de sa substance.
Assis contre un arbre, isolé du reste du campement, il contemplait l'arme posée sur ses genoux, tête entre les mains.
De terribles souvenirs frappaient un par un son esprit affaibli par des mois d'une solitude toujours grandissante.
Pourquoi avait-il fallût qu'il dise cela ? La réalité brutale des paroles d'Oldman avaient été si forte qu'il n'avait rien su dire. Rien pu faire.
Cette sensation de perte sensée s'estomper avec le temps devenait chaque jour un peu plus pesante et rendait la moindre action insupportable. Seule la brutalité des affrontements lui permettaient d'échapper aux hurlements lancinants de sa solitude.
'Stupide. Stupide. Stupide." Se disait-il. Sans cesse, malgré ses boutades et sa force.
Et jusqu'à ce que la fatigue ne l'emporte dans un sommeil peuplé de cauchemars.
Au dessus de lui planait une ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rumeurs de la compagnie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rumeurs de la compagnie
Revenir en haut 
Page 23 sur 25Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rétribution :: Le campement :: Le feu de camp-
Sauter vers: