Rétribution

Guilde RP sur Kirin Tor - World of Warcraft
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des retrouvailles douloureuses ~ Yebald Lozatski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hans Der Kelton
Sergent
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 19

MessageSujet: Des retrouvailles douloureuses ~ Yebald Lozatski   Lun 21 Sep - 17:29

Le silence régnait en maître dans la cave cloîtrait dans l'obscurité la plus totale. Voilà quelques jours maintenant qu'il y avait été emmené, et Yebald commençait à ressentir les conséquences de son emprisonnement sur sa condition physique... Ses pouvoirs lui demandaient un entretien physique permanent et particulièrement intensif, permettant à son corps de résister aux ombres qu'il ne cessait de traverser. Enfermé comme il l'était, il n'avait nul moyen de s'entretenir ni de manger à sa faim. Les réprouvés étaient loin d'être des bons cuisiniers, puisqu'ils n'avaient aucune utilité à cette dernière... Il devait de ce fait avaler des mets écoeurants, et peut-être même porteurs de maladies. Au début, il s'était retenu de toucher à ce qu'on lui apportait, mais sa raison eut raison de lui après trois jours passés sans boire et manger.
Il résistait ainsi tant bien que mal, et ne voyait que son geôlier qui lui apportait sa gamelle tous les jours. Habillés vaguement par un pantalon de tissu brun, il reposait contre la pierre froide et humide du mur de la cave, les bras et les jambes lourdement attachés. Il se sentait d'ailleurs incapable d'utiliser ses pouvoirs, les liens métalliques étaient enchantés pour l'en empêcher, ou du moins, c'était ce qu'il pensait. Outre sa condition physique, son esprit commençait déjà à perdre de sa clarté... Il ne cessait de repenser à ses compagnons, ne sachant rien des derniers évènements. Mais ce qui enclenchait son début de folie, c'était bien les messes noires qu'il ressentait même depuis la cave, et qui se produisait tous les soirs, de façon mécanique... Il ressentait cette puissance incontrôlable qui l'appelait, voyait ces ombres qui passaient au travers des murs, ou de lui-même, sans même faire attention à ce dernier. Chaque fois, il s'agissait d'un supplice qui consistait à refermer son esprit derrière sa détermination, pour ne pas être attiré vers tout ce à quoi aspire les prêtres du culte de l'Ombre Oubliée, notamment la Puissance.

Mais ça, c'était avant le jour où la porte de la cave s'ouvrit sur une silhouette différente de celle du geôlier. Il put entendre le bruit de ses pas contre le plancher grinçant, et rien que ceux-ci lui permirent de comprendre qui était sa nouvelle visite... Arrivée en bas de l'escalier, la silhouette féminine se retourna vers l'Adjudant en le sondant de son regard vitreux depuis le dessous de sa capuche. La seule chose qu'il pouvait voir du visage de la réprouvée était ce petit sourire si familier, qui lui glaça le sang. Les lèvres qui le formaient ne tardèrent par à s'écarter pour laisser place à une voix douce voire affectueuse.

"Yebald, mon enfant... J'ai tant attendu ce moment... Nous sommes enfin réunis.", et sur ces mots, elle retira lentement sa capuche vers l'arrière, révélant le visage pâle comme la mort mais bien concervé de la mère du principal concerné, ainsi que ses doux cheveux blancs reposant désormais sur ses épaules. Un hoquètement s'échappa de la bouche de l'homme, alors qu'en lui, toutes les "barrières" psychologiques qu'il avait dressé se brisèrent en morceaux pour laisser place à son esprit nu et vulnérable. "Tu... T-Tu... Nan...", il bégayait avec peine, alors que sa mère s'approchait doucement de lui, sortant une main un peu squelettique de ses manches pour venir la déposer sur sa joue et la lui caresser. "Chuut... Je suis là... Et je le serais pour toujours désormais..."
Tous les muscles de son corps commençaient à se relâcher un à un, alors que son regard était rivé sur celui de sa mère, ses lèvres peinant à formuler le moindre mot. "Pourquoi... ?", dit-il comme si la question suffisait amplement. Ce à quoi elle ne manqua pas de sourire d'avantage, en lui répondant avec un naturel déconcertant. "Mais voyons, Yebald... C'est bien sûr pour t'offrir un avenir bien plus prometteur que celui que tu prévois actuellement. Je sais tout de ta vie... Tu es mercenaire dans un petit groupe de joyeux copains qui savent à peine mettre un pied devant l'autre lorsqu'il s'agit de se battre. Est-ce cela le destin de mon fils préféré... ? Finir dans un trou à rat méconnu du monde entier... ? Non, je ne le permettrais pas." Elle se redresse lentement tout en se retournant, pour continuer son explication. "Ton père et moi-même nous sommes déjà débrouillés pour faire ressusciter ton frère... Il a désormais tout le loisir de profiter de la non-mort, bien qu'il ne soit pas à nos côtés." Elle lui refit face, le regardant alors avec des étoiles dans les yeux et lui parlant avec une voix pleine de rêves. "Et je veux t'offrir ce cadeau, à toi aussi ! Ton corps mortel retarde la progression de tes performances, et la non-mort te permettrait de ne faire plus qu'un avec les ombres ! J'ai déjà parlé à des maîtres nécrotraqueurs, tes compétences les intéressent et ils t'accepteraient sans hésiter dans leurs rangs, grâce à l'influence de ton père ! Tu as de quoi devenir l'un des plus puissants assassins de ce monde, j'en suis sûre ! Ce destin te tend les bras, tu dois le saisir !"

A mesure que sa mère parlait, le regard de Yebald s'écarquillait en même temps que ses membres se mettaient à se crisper, à trembler. A peine eut-elle le temps de finir ce qu'elle avait à dire qu'il se mit à hurler avec toute la force qu'il avait. "JAMAIS ! Quelle mère es-tu pour vouloir ma mort ?! Qui t'a permis de choisir à ma place ?! J'aime ma vie, j'ai appris à la continuer sans vous ! Tu n'as pas le droit de... Tu... TU ME DEGOUTES !" Alors que son coeur battait plus vite que jamais dans sa poitrine, son regard était en proie à une férocité presque bestiale.
Sa mère laissa un petit moment de silence, avant d'afficher une nouvelle fois son petit sourire, remettant sa capuche au dessus de sa tête.
"Tu as encore besoin de réfléchir, mon enfant... Un jour, tu comprendras... Un jour, tu remercieras...", et sur ces mots elle tourna doucement les talons pour remonter l'escalier de la cave et refermer la porte de celle-ci derrière elle, laissant Yebald aussi bouleversé qu'il l'avait été à la mort de sa mère... Le visage pâle et le regard vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Des retrouvailles douloureuses ~ Yebald Lozatski
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» N°1670 - Retrouvailles entre cousins. (pv)
» L'Art de savoir faire des retrouvailles ~ Feat Il Kwon ♥
» Retrouvailles. (écrit par Mat'aenna + dialogue ig)
» Lieu de Retrouvailles
» De bonnes retrouvailles ? [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rétribution :: Le campement :: Le feu de camp :: Histoires-
Sauter vers: