Rétribution

La rédemption ou la mort!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Trois joyaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Findol
Lieutenant
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 21

MessageSujet: Trois joyaux   Mer 23 Mar - 16:55

Quelques mois plus tôt



En un point clos de son ancien logement, cette boutique miteuse aux abords du quartier des mages intentionnellement isolée de la résidence familiale pour favoriser la réflexion, le Lieutenant frappait. Il frappait oui, mais sans haine, sans peine, car il le fallait.
Il frappait avec tant de violence que son martelet runique même semblait ployer contre la surface aussi dense que délicieuse du cristal.
Autour de lui, les résidus arcaniques dansaient, s'élevaient et retombaient en un fin manteau sur le parquet fraîchement ciré. Plusieurs fois il s'autorisa à sortir, en sueur, pour contempler le ciel nu et constellé, appréhender l'immensité.

Régulièrement, les pierres gagnaient en éclat, battaient en cœur nouveau, et, enfin, s'éteignaient; mais cela ne l'étonnait ni le retenait guère. Il frappa dix fois, trente fois, cent fois, jusqu'à les envelopper de ce long ruban aux teintes irisées, jusqu'à insuffler sa propre vie aux créations qu'il nommait "enfants", bien que celles-ci, d'origine, ne fussent pas de son fait propre.

Enfin, il les exposa à la Lumière des étoiles, les baptisa en beau parler.
La première irradiait comme un l'Astre sacré, ses rayons enlaçant les êtres avec douceur et bienveillance. Ainsi naquit Milmë, la personnification du désir.


Spoiler:
 

La seconde, pourvue d'une robe lunaire translucide, rivalisait avec la chevelure de son père. Bien qu'elle fût fraîche et non moins éclatante que sa sœur, la vie semblait morne en son sein. Ainsi naquit Solën, la personnification de l'isolement.

Spoiler:
 

La troisième, au reflet volatile, arborait un rayonnement sans pareil duquel pulsaient toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. A chaque battement de cils, à chaque clignement, sa teinte en devenait une autre, se jouant du sens commun. Ainsi naquit Tùra, la personnification de la grandeur.

Spoiler:
 

Et plus grand encore fut l'orgueil du Lieutenant lorsqu'il se prit à les contempler, à caresser leur surface lisse et crépitante. Si forte était sa volonté qu'elles n'auraient préféré ou même accepté un étranger au père, aussi, plus rien ne l'en pouvait séparer.



Petite reprise d'une vieille rumeur perdue dans la masse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Trois joyaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un deux trois, trois p'tits chats ! (Pour le plaisir, la vidéo d'Adibou)
» Les joyaux j'ai pas trop compris...
» Joute de la seigneurie des trois rivières 2008 - 22/23 mars
» Un.. Deux... Trois... Ciseaux !
» Trois-Pattes, mon fidèle destrier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rétribution :: Le campement :: Le feu de camp :: Histoires-
Sauter vers: